Macky Sall, en sa qualité de médiateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a clairement souhaité le retour du président Kafando au pouvoir au Burkina Faso.

En sa qualité de médiateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le président sénégalais, Macky Sall, «travaille à un scénario qui pourrait très fortement conduire au retour du président de Transition Michel Kafando» à la tête du Burkina Faso.

Selon un communiqué de la présidence sénégalaise, Macky Sall et Thomas Boni Yayi ont rencontré le général putschiste Gilbert Diendéré «pour des consultations décisives sur un schéma de sortie de crise qui pourrait très fortement conduire au retour du président Kafando». La présidence sénégalaise a précisé que depuis son arrivée au Burkina Faso, Macky Sall a rencontré le général Gilbert Diendéré, Michel Kafando, des représentants de la classe politique et de la société civile burkinabè, mais aussi les ambassadeurs de la France, des Etats-Unis, et le représentant de l’Union Européenne.
Le communiqué de la présidence sénégalaise précise que «tous ces entretiens ont porté sur les voies et moyens d’éviter l’impasse et d’aider à la poursuite de la transition pour aboutir à des élections libres, transparentes et inclusives (...). Le président (Macky Sall) a constamment insisté sur le rejet par la CEDEAO de la prise du pouvoir par la force, la libération des autorités détenues, l’arrêt de la violence, le respect des droits de l’Homme et de l’intégrité physique des personnes, le retrait des militaires de la scène politique».
Mercredi dernier, des éléments du Régiment de la sécurité présidentielle (RSP) ont retenu en otage le président de la transition, Michel Kafando, le Premier ministre, Isaac Zida, ainsi que des ministres avant d’annoncer la prise du pouvoir par le général Gilbert Diendéré, ancien patron du RSP. Un coup d’Etat condamné à l’international et qui a conduit à l’exclusion du Burkina Faso de l’Union Africaine. De son côté, la CEDEAO, par la voix des présidents Macky Sall et Thomas Boni Yayi, respectivement du Sénégal et et du Bénin, tentent une médiation.

Afrik.com

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 5446 fois
Tags:
  • ,