Dans le cadre de leur séminaire en Chine, les journalistes béninois ont visité samedi 16 mai dernier, la Cité interdite et la place Tian anmen. Deux monuments touristiques de renom implantés au centre ville de Beijing, la capitale de la République populaire de Chine.

La place de Tian anmen est l’un des bâtiments célèbres de Pékin. Selon l’histoire de la Chine, elle est la «plus grande place du monde». Son appellation en français signifie, «Place de la porte de la Paix céleste». Elle est érigée en plein cœur de la ville de Pékin.

Avec une superficie d’environ 44 000 mètres carrés, elle s’étend sur 880 mètres du Nord au Sud et 500 mètres de l’Est à l’ouest. Cette place regroupe quatre différents sites, à savoir le mausolée du premier président de la République populaire de Chine, Mao Zedong, l’Assemblée nationale, le Musée national de l’histoire de la Chine et le monument des héros de la 2e guerre mondiale. Elle doit notamment sa célébrité aux nombreux évènements qui se sont déroulés au cours de l'histoire du pays, dont les changements de gouvernements.
C’est également là que se déroule le défilé militaire annuel de la fête nationale du pays, les 1er octobre.
Sur le fronton de la « porte de la Paix céleste» est suspendu un portrait de Mao Zedong, avec les inscriptions «Vive la République populaire de Chine» et «Vive la solidarité du peuple chinois», a expliqué le guide, Jiang Zhi Xing, à la délégation des journalistes béninois.
Après la place Tian anmen, la délégation a mis le cap sur le «Palais impérial». Anciennement connu sous le nom de la «Cité interdite», le Palais impérial était celui des empereurs pendant les dynasties Ming et Qing. C’est un chef-d’œuvre unique de l’architecture antique, dont les bâtiments sont construits en bois anciens. Il ressort de la présentation générale faite de ce lieu par notre guide, qu’il est «la plus complète et la plus grande du monde». Le nom de la Cité interdite, explique-t-il, tient au fait que par le passé, son accès était interdit au public, car la résidence privée de l’empereur s’y trouvait. L’autre raison qu’il en donne, est liée aux femmes du roi, à qui les entrées et les sorties étaient très strictes. Pour rappel, le Palais impérial a été fondé par Zhu Di de la dynastie Ming en 1406. Sa construction s’est achevée en 1420. Il couvre une superficie d’environ 725 000 mètres carrés. On compte en son sein, neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix- neuf chambres

Par Maryse ASSOGBADJO (Envoyée spéciale en Chine)

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 4498 fois
Tags:
  • ,