Nommé coordonnateur résident du Système des Nations Unies et représentant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Togo, le Béninois Damien Mama a remis ses lettres de créance au président Faure Gnassingbé, ce samedi 23 juin au palais de la présidence de la République à Lomé, en présence des membres du gouvernement et des représentants du corps diplomatique. Lui qui devrait prendre fonction depuis la fin du mois de mars prend finalement les commandes de l’institution presque trois mois après sa nomination par le secrétaire général des Nations Unies António Guterres. Il succède ainsi à la Sénégalaise Khardiata Lo N’diaye en poste depuis 2011.

« Le Président de la République m'a assuré que le Togo restera engagé pour les Objectifs de Développement Durable (ODD) et ensemble nous allons adopter une approche concrète. Nous n'allons pas nous focaliser sur les discours mais nous allons travailler concrètement à transformer la vie des populations », a confié à l'agence de presse AfreePress ce fonctionnaire des Nations Unies âgé de 45 ans, au terme de ses échanges avec le président Faure Gnassingbé.

Ancien chef du Bureau des Opérations et de l’Etat de droit au sein de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) fait désormais partie des rares Béninois à occuper une telle fonction au sein des Nations Unies.

Il a par ailleurs travaillé dans plusieurs pays africains sur les questions de développement, de paix et de sécurité́, y compris comme représentant résident adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Togo et directeur de la stabilisation et du relèvement au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2152 fois