Le président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, docteur Salifou Diallo est décédé dans la nuit du vendredi 18 à ce samedi 19 août à Paris en France. L’information a été confirmée par le Gouvernement burkinabè qui a adressé ce matin un message de condoléances à la famille de l’illustre disparu. Le président Salifou Diallo était parti pour des soins en Tunisie. Mais entre-temps, il a décidé d’aller se reposer en France et il devait rentrer à Ouagadougou ce samedi 19 août. Mais Dieu qui détient le vrai agenda des hommes en a décidé autrement. Le docteur Salifou Diallo connaît bien le Bénin. Il y était d’ailleurs le lundi 10 avril dernier, à l’invitation de son homologue béninois, Me Adrien Houngbédji où il a participé à la cérémonie d’ouverture solennelle des travaux de la première session ordinaire de l’année 2017 de l’Assemblée nationale du Bénin. Il était à la tête d’une délégation de huit députés. A l’occasion, l’hôte de marque du président Adrien Houngbédji a livré, à la tribune de l’hémicycle, un message d’espoir, d‘unité et de solidarité dans lequel il a salué la dynamique d’actions entre le Gouvernement et le Parlement béninois pour la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit. Cette synergie d’actions, selon lui, témoigne de ce que le Bénin est vraiment une source d’inspiration pour les autres pays de la sous-région en matière d’avancée démocratique.

Le désormais Feu président Salifou Diallo est né le 9 mai 1957 au Burkina Faso. Juriste en droit public international et négociateur en gestion des conflits, il est titulaire d’un doctorat de l’Université de Perpignan en France. Il est membre du parti au pouvoir burkinabè. Paix à l’âme du défunt !

 

 

 

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Lu 1751 fois