L’association Pebco-Béthesda a tenu samedi 25 juin dernier, son assemblée générale ordinaire au titre de 2016. L’activité vise à inventorier les acquis à fin décembre 2015 et à présenter les nouveaux chantiers qui attendent d’être exécutés en 2016 en vue de son rayonnement et du développement de la microfinance au Bénin. La rencontre qui a réuni les responsables à divers niveaux des institutions de microfinance, s’est tenue dans les locaux de Dcam- Béthesda à Gbèdjromèdé à Cotonou.

L’association ‘’Promotion de l’épargne-crédit à base communautaire Béthesda’’ (Pebco-Béthesda) se positionne comme un fleuron dans le domaine de la microfinance au Bénin. Les prouesses qu’elle a réalisées au 31 décembre 2015 sont quelques indices qui confirment sa renommée au rang des institutions de microfinance les plus performantes de la place. Son tableau de réalisations à l’échéance 2015, présente des indicateurs au vert et trace de bons sillons pour sa prospérité et le développement de la microfinance au Bénin.

Avec une couverture géographique de 100% du territoire national, l’association compte actuellement 37 agences développées dans tout le pays et dessert un réseau de 115 964 clients. Elle constitue un bol d’oxygène aux populations démunies en matière de lutte contre la pauvreté. Son management sur le plan de la mobilisation des ressources financières est reconnu par tous les acteurs du secteur et valorisé à maintes reprises.

Des performances

Des qualités qui la positionnent comme le 2e meilleur Système financier décentralisé (Sfd) au Bénin en 2015, le 2e au plan national en matière de mobilisation de l’épargne (un encours d’épargne d’environ 6,59 milliards de FCFA, avec 28,18 milliards de dépôts brutes mobilisés) et le 5e en matière de placement de crédit ( un encours de crédit d’environ 7,184 milliards de FCFA).
Entre autres points des activités réalisées au niveau de l’administration générale en 2015, il ressort l’adoption du rapport d’évaluation à mi-parcours des plans d’affaires 2016-2017, de 2017-2018, et du rapport bilan de la mandature du Conseil d’administration pour la période 2011-2015.
En ce qui concerne les activités du Conseil d’administration en 2015, elles prennent notamment en compte la faisabilité du rapport d’étude et de création de nouvelles agences à Malanville et à Banikoara, de même que la tenue régulière de ses sessions, a expliqué son président, Koumabé Bossoun.
L’exercice auquel il s’est livré, n’a pas occulté les chantiers au niveau de la direction générale de l’association. Ici, il a insisté sur la supervision des activités de crédit et de mobilisation d’épargne au niveau des agences du réseau et la mise en place des délégués régionaux d’appui au renforcement de la déconcentration régionale du service d’audit et de contrôle interne dans l’Ouémé-Plateau, le Borgou-Alibori et le Mono-Couffo.
Pour ce qui est du rapport financier, l’association Pebco Béthesda a su élever la barre de ses performances. Il ressort de l’exposé du commissaire aux comptes, Vincent Serge Dossou-Gbété, qu’à la fin des travaux du Commissariat aux comptes de l’exercice clos au 31 décembre 2015, les données arrêtées présentent un total bilan de 9 554 706 114 de F CFA, un total produit de 2 109 613 572. Le total des charges présente un montant de 1 486 498 450 de F CFA avec un bénéfice de 623 115 122 F CFA. Des performances que saluent les responsables à divers niveaux des institutions de microfinance.
Pour le directeur de l’Agence nationale de surveillance des Sfd, Louis Biao, la tenue régulière et à bonne date des assemblées générales de l’association constitue l’une des preuves de sa maturité. Mêmes appréciations du directeur du Pasmif, Maurille Maurice Couthon, qui conseille par ailleurs à Pebco-Béthesda de grandir de manière sécurisante afin de poursuivre la marche qu’elle a entamée depuis 2013, année de sa création.
A son tour, le représentant du directeur du Consortium Alafia, Jean Dah Hounon, a décerné un satisfecit à l’institution pour les exploits qu’elle ne cesse de réaliser. Toutefois, il met l’accent sur le renforcement des capacités de ses ressources humaines en vue de lui permettre de contribuer de façon équitable et durable à la réduction de la pauvreté au Bénin.

Nouveaux chantiers

Beaucoup d’exploits en 2015 certes, mais Pebco-Béthesda n’entend pas pour autant se reposer sur ses acquis. Comme leviers à actionner en 2016, l’association parie sur la capitalisation des acquis en matière de gouvernance, la maitrise du développement de l’institution, l’amélioration de la gestion du personnel et le suivi des performances sociales. Elle envisage également de mettre un point d’honneur sur le développement intégral du portefeuille de crédit, l’amélioration de la politique de communication…. Aussi, des 37 points de services qu’elle compte, prévoit-elle la création prochaine de cinq nouvelles agences à Nikki, Kétou, Allada, Adjohoun et Bembèrèkè. A ces chantiers, le directeur de l’Agence nationale de surveillance des Sfd, ajoute le renforcement du Système d’information de gestion, comme outil clé de développement de toute entreprise financière, car selon lui, « les bonnes informations aideront à la prise de bonnes décisions et à rassurer les autorités de contrôle des Sfd ». Le second pilier sur lequel il insiste, est relatif au renforcement du dispositif de contrôle interne de l’institution. Lequel, explique-t-il, doit être en adéquation avec son développement perpétuel.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3019 fois
Tags:
  • ,