×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 501

Bientôt dix communes bénéficieront du projet de pavage de rues et d’assainissement au Bénin. La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) vient d’accorder au gouvernement béninois à cet effet un prêt pour le financement dudit projet. C’est le ministre de l’Economie, des Finances et des Programmes de dénationalisation, Komi Koutché et le président de la Banque, Christian Adovèlandé qui ont procédé, hier mercredi 17 décembre audit ministère, à la signature de l’accord de prêt.

D’un montant total de 15 milliards de francs CFA, l’accord de prêt signé hier entre le gouvernement béninois et la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) contribuera au financement du projet de pavage de rues et d’assainissement dans les communes de Bembéréké, Bonou, Bopa, Dogbo, d’Ifangni, de Kalalé, Karimama, Tanguiéta, Zakpota et de Zè.Au cours de la cérémonie de signature hier, le président de la BOAD, Christian Adovèlandé, a mis l’accent sur l’utilité de l’accord signé. Il signale qu’au Bénin, en dépit des efforts consentis, les infrastructures d’assainissement et d’hygiène de base restent insuffisantes, le taux de couverture étant estimé à 13%. Et c’est pour améliorer ce taux que le gouvernement a initié le présent projet. «La réalisation de ce projet permettra d’assurer une bonne desserte des quartiers et une meilleure gestion des eaux de ruissellement afin de réduire la prolifération des vecteurs de transmission de certaines maladies dans les localités bénéficiaires», a-t-il fait observer.A en croire le président de la BOAD, la réalisation du projet contribuera ainsi à l’amélioration de l’environnement urbain «en réduisant de 50% la prévalence des maladies liées à l’insalubrité». Il vise également, selon lui, à améliorer la circulation dans les dix communes bénéficiaires en réduisant le temps de parcours d’au moins 60%, et à renforcer les capacités des communes en matière de gestion des infrastructures urbaines. Environ 22,35 km de voies urbaines seront pavées et aménagées, sans oublier l’éclairage des principales voies.Christian Adovèlandé précise que le projet vient compléter le programme de la BOAD pour le développement et la modernisation des infrastructures urbaines dans les 77 communes que compte le Bénin. Il dénombre ainsi 28 communes bénéficiaires des financements de la BOAD dans le cadre du programme. Aussi s’est-il réjoui de la bonne exécution de tous les projets financés par son institution.Le président de la BOAD a, par ailleurs, noté que le gouvernement a mis en place des mécanismes spécifiques pour renforcer des ressources destinées à assurer l’entretien des infrastructures déjà réalisées, à travers le Fonds d’appui au développement des communes (FADeC). Il rassure alors de la détermination de la BOAD à accompagner les actions de développement initiées par le gouvernement béninois. Au regard des nombreuses interventions de la Banque au Bénin, le ministre en charge de l’Economie et des Finances, Komi Koutché n’a pas manqué de la remercier au nom du gouvernement. Pour lui, les différents accords se succèdent mais ne se ressemblent pas. Il a promis de veiller à l’exécution stricte des différents projets.L’accord de prêt qui vient d’être signé porte à 184 milliards de francs CFA la valeur globale des interventions de la Banque dans le développement des infrastructures de transport au Bénin.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3937 fois
Tags:
  • ,