Mettre en lumière les activités et surtout les projets financés par l’institution au Bénin. C’est l’objectif des échanges que le représentant résident du groupe de la Banque africaine de développement (Bad) au Bénin a eus, ce lundi 20 mai, avec des journalistes et des membres des Organisations de la Société civile, à Cotonou.

Le montant total des financements accordés par la Bad au Bénin s’élève à près de 850 milliards de francs Cfa, depuis le premier projet financé en 1972. A l’occasion de sa rencontre avec des journalistes et acteurs de la Société civile, le représentant résident du groupe, John E. C. Andrianarisata, a rassuré que le Bénin et la Bad entretiennent de bonnes relations de coopération. La partie béninoise bénéficie du financement de ses projets à travers le Document de stratégie pays pour la période 2017-2021, approuvé le 11 octobre 2017.
L’objectif de cette stratégie pays est l’appui à la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement (Pag). Il vise aussi à permettre la transformation structurelle de l’économie béninoise pour une croissance inclusive génératrice d’emplois décents, tout en assurant la transition vers une économie verte.
Rappelant que le Projet d’appui à l’irrigation de la vallée de l’Ouémé est la première opération approuvée par son institution au profit du Bénin le 19 octobre 1972, John
Andrianarisata a souligné qu’à ce jour, le portefeuille actif de la Bad au Bénin comprend 15 opérations du secteur public avec un total d’engagements de plus de 250 milliards de francs Cfa. Entre 2016 et 2018, les engagements nets de la banque au Bénin ont été multipliés par 2,8, passant de 90 milliards de francs Cfa à 250 milliards de francs Cfa. Le portefeuille est composé de trois opérations régionales pour 21% des engagements et de 12 opérations publiques nationales pour 79%.
Sur la période 2019-2023, le programme indicatif des engagements de la banque comprend 12 projets phares pour un montant de près de 375 milliards de francs Cfa. Ces investissements seront concentrés dans les secteurs des transports, de l’énergie et de l’agriculture.
John E. C. Andrianarisata indiquera que le Document de stratégie pays 2017-2021 dont la revue à mi-parcours intervient avant la fin de ce mois de mai est élaboré autour de deux piliers. Le premier est le développement de chaines de valeur agricoles et de l’agro-industrie ; et le second est le renforcement des infrastructures de soutien à la compétitivité et à l’intégration régionale.
Cette revue permettra d’évaluer les progrès accomplis à mi-parcours dans la mise en œuvre de la stratégie de la banque au Bénin pour la période sus-indiquée ; d’analyser la performance du portefeuille des projets financés par la banque au Bénin ainsi que les progrès accomplis en matière d’exécution du Plan d’amélioration de la performance du portefeuille. La revue sera également une occasion pour tirer les enseignements de la mise en œuvre à mi-parcours de la stratégie de la Bad au Bénin pour la période 2017-2019. Puis, analyser la pertinence de la stratégie pour la période 2020-2021.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1176 fois