Adidjatou Mathys, ministre en charge des Microcrédits a procédé, cet après-midi du jeudi 29 juin, au lancement des microcrédits aux plus pauvres. Une cérémonie qui a réuni des centaines de femmes à la Maison des Jeunes d’Abomey. Le but visé par ce nouveau programme est d’impacter 3000 bénéficiaires en l’espace de trois semaines.

Les autorités présentes ont insisté sur le remboursement qui est obligatoire. Sous le contrôle du Fonds national de microfinance (FNM), avec l’appui d’une structure de microfinance.

La relance du programme de microcrédits aux femmes, très attendue, vise à soulager les plus pauvres, face à leurs difficultés d’accès au crédit. Plusieurs groupements féminins retenus pour bénéficier des crédits vont pouvoir, qui relancer, qui étoffer, leurs activités génératrices de revenus.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 4014 fois