Dès demain, vendredi 16 novembre, et jusqu’au samedi 24 novembre prochain, le Bénin vibrera au rythme de la 14e édition du Festival international du théâtre du Bénin (Fitheb). La ville de Parakou ne sera pas du reste. Elle accueillera huit spectacles. Au cours de la cérémonie d’ouverture prévue pour demain, à l’antenne de l’Institut français, le public suivra le spectacle «Palabres de cordonnier ».

Dans la ville de Parakou, tout est fin prêt pour l’organisation de la 14e édition du Fitheb. Un tour effectué hier, à l’antenne de l’Institut français, a permis de s’en rendre compte. Sur les lieux, le coordonnateur de l’évènement, Eric Nougloï, donnait les dernières instructions en ce qui concerne l’amélioration de la qualité du son et de la lumière.
En effet, à l’instar de Cotonou, Porto-Novo, Abomey, Lokossa et Natitingou, Parakou sera également aux couleurs du plus grand festival de théâtre du Bénin. Sur les planches de l’Institut français de la ville, se succèderont les troupes professionnelles de théâtre en provenance de quatre pays. Il s’agit du Bénin, d’Haïti, de la France et du Togo. Ce sera pour donner huit spectacles du 16 au 24 novembre, tous les soirs à partir de 20h30. La première compagnie attendue à l’ouverture du festival, le vendredi 16 novembre, est celle du Togo avec sa pièce « Palabres de cordonnier ».
Par rapport à la qualité des spectacles programmés pour la circonstance, le coordonnateur Eric Nougloï s’est voulu rassurant. Les acteurs annoncés, a-t-il assuré, sont des professionnels. Aussi, convie-t-il les populations et les autorités politico-administratives de Parakou à effectuer massivement le déplacement de l’Institut français, encore que les entrées seront gratuites. «Il y aura des spectacles pour les jeunes et les adultes », a indiqué le coordonnateur, avant d’inviter les parents à amener leurs enfants.
La présente édition du Fitheb a pour thème « Théâtre, engagement civique et social pour un développement durable au Bénin, en Afrique et dans le monde ». Elle a pour tête d’affiche l’acteur béninois, Ignace Yètchénou. Un hommage qui lui est rendu de son vivant. Dans les 6 villes retenues, il est prévu au total 75 représentations.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3132 fois