La célébration tournante de la fête de l’indépendance, en faveur des prisonniers des communes, entamée le 4 août dernier, a connu son épilogue, ce jeudi 30 août à la maison d’arrêt de Ouidah. Plusieurs noms de la musique béninoise sous l’égide de l’artiste béninoise Vivi l’Internationale ont égayé les pensionnaires de cette prison.

Les spectacles organisés dans le cadre de la célébration de l’indépendance par l’Agence pénitentiaire du Bénin au profit des détenus de nos prisons depuis le 4 août se sont achevés, ce jeudi 30 août à la maison d’arrêt de Ouidah. 

Au nom des régisseurs des prisons civiles, Kassim Yarou N’gobi a exprimé la joie que cette initiative a apportée aux détenus depuis son lancement. Il a remercié le chef de l’Etat, Patrice Talon, pour toutes les mesures salvatrices prises en faveur des détenus depuis son avènement. Selon lui, cette tournée a permis aux prisonniers de célébrer la fête nationale comme les autres compatriotes libres.
Le premier adjoint au maire de Ouidah, Bruno Adjovi, a félicité l’Agence pénitentiaire du Bénin et le gouvernement béninois pour avoir pensé organiser une telle tournée dans toutes les maisons d’arrêt du Bénin. Cela témoigne de la volonté du gouvernement de permettre aux populations de vivre dans les meilleures conditions. Il invite les pensionnaires des lieux à changer de comportements.
Le directeur général de l’Agence pénitentiaire du Bénin, Jiles Yèkpè, a au nom du ministre de la Justice, souhaité une bonne fête à tous les prisonniers à qui l'autorité a décidé d'offrir un mois de joie dans le cadre de la célébration de la fête nationale. « Cette initiative entre en ligne de compte avec la volonté du gouvernement de rendre un visage plus humain aux détenus de nos prisions », a-t-il déclaré. Le chef de l’Etat souhaite un meilleur traitement aux prisonniers pour rester en adéquation avec les accords internationaux, a-t-il rapporté. «Un prisonnier a droit aux loisirs. Vous devez savoir que vous faites partie de la population », a-t-il martelé. En attendant, le vote d'une loi pour une meilleure intégration des prisonniers, le directeur général de l’Agence pénitentiaire du Bénin les exhorte à prendre conscience de leur statut pour ne pas se livrer à la drogue, à l’alcool et à d’autres vices.
L’artiste Vivi l’Internationale remercie le gouvernement à travers le ministère de la Justice et l’Agence pénitentiaire d'avoir organisé les concerts qui ont permis aux détenus, non seulement, de célébrer la fête de l’indépendance, mais aussi d’avoir droit à des moments de réjouissances comme tout citoyen libre.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1233 fois