Les préparatifs pour des obsèques dignes de la dimension de l’artiste que fut Dahouè Doto, vont bon train à Aplahoué. Depuis l’annonce du décès de l’artiste, concepteur du rythme musical dénommé « gogohoun » sur lequel il a régné vingt-cinq ans durant, des réunions ne cessent de se tenir. La dernière en date est celle organisée dans l’après-midi de ce mardi 12 juin, en vue de s’accorder sur les détails de l’ultime hommage à rendre au disparu.

Le moins que l’on puisse retenir à l’étape actuelle des préparatifs est que la date du samedi 30 juin prochain est confirmée pour l’inhumation. « Cette date est approuvée tant par la famille du disparu que par les artistes et ne souffre pas de la caution des autorités politiques et administratives », assurent le frère cadet du disparu, Adjiho Doto, et le président du collectif des artistes du Couffo, Apollinaire Houénou alias Allèvi. A les en croire, Dahouè Doto sera enterré à Takpatchiomè, son village natal sis à Aplahoué, chef-lieu du département du Couffo. Mais avant le départ du corps pour inhumation, soulignent-ils, des hommages populaires seront rendus au roi du gogohoun à Aplahoué. Si au départ il est prévu le retrait de la dépouille de la morgue, le jeudi 28 juin, date du début des obsèques, des soucis liés à sa conservation jusqu’à l’inhumation et la volonté de ménager la peine des deux géniteurs de l’artiste encore vivants, amènent à resserrer le programme des obsèques. La version définitive du programme, indique-t-on, est attendue dans les prochaines heures.
Agé d’un peu plus de quarante ans, l’artiste Dahouè Doto est décédé, le dimanche 3 juin dernier, des suites d'une courte maladie?

Désiré C. VIGAN A/R Mono-Couffo

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3693 fois