Dans le cadre du projet « Air Artistes », la compagnie Archimusic en collaboration avec un collectif d’artistes au Bénin était, ce mercredi 28 mars face aux hommes des médias à Cotonou. L’objectif de cette conférence de presse est d’expliquer les tenants et les aboutissants de cette initiative qui facilitera non seulement le brassage entre les artistes français et béninois, mais aussi leur circulation à travers le monde.

Les musiciens français de la compagnie Archimusic, Yves Rousseau et Valentin Leveau ainsi que Lucrèce Atchadé, chorégraphe de la compagnie Walô et Djamile Mama Gao, slameur, étaient, ce mercredi, face à la presse pour expliquer leur projet dénommé « Air Artistes ».
Selon Valentin Leveau, « Air Artistes » est un réseau international et local qui réunit des compagnies, des lieux de spectacles, des producteurs, des librairies-cafés, des entreprises et particuliers désireux de soutenir financièrement une initiative artistique. C’est l’occasion pour les artistes béninois, notamment les chorégraphes Rachelle Agbossou et Marcel Gbeffa ; les slameurs Sergent Marcus et Djamile Mama Gao et les musiciens d’Archimusic de prester en un même lieu. « C’est un projet qui a vocation de s’étendre à d’autres destinations », a-t-il déclaré.
Yves Rousseau ajoute que l’objectif de ce projet est également de promouvoir la circulation des artistes et les conditions nécessaires à la création artistique. Selon lui, Air Artistes est un pont artistique, gage d’une collaboration pérenne entre les musiciens d’Archimusic en France et les artistes d’un collectif au Bénin.
La particularité de ce projet, selon Lucrèce Atchadé, c’est sa vocation à donner naissance à des prestations métissées, des temps de présences artistiques croisées, des performances et des concerts communs qui emmêlent des artistes d’Europe et d’Afrique. Ces temps d’échanges artistiques ont été coproduits par la compagnie et ses partenaires.
Pour le slameur Djamile Mama Gao, cette expérience va permettre aux artistes de donner et de recevoir de leurs pairs. « C’est la rencontre entre deux univers et le brassage entre deux cultures », a-t-il renchéri. Ainsi, l’Institut français de Cotonou accueille ce jeudi soir et demain vendredi, les deux premiers spectacles du projet Air Artistes. Ils sont attendus samedi soir, au Bar Parking à Fidjrossè pour l’apothéose de ce projet

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2733 fois