L’artiste de reggae, Marcel Joël Ahlinvidé alias Calico-J vient de mettre sur le marché béninois son troisième album intitulé « Hounsin » qui signifie la force en langue mina.

« Hounsin », le troisième album de l’artiste Calico-J, de son vrai nom Marcel Joël Ahlinvidé, est réalisé au studio GT Musik. Cette œuvre musicale comporte douze morceaux aussi intéressants les uns que les autres à savoir « Agbéa », « Hounsin », «Klounon », « Fifa », « Gbêtoho », « LonlonToyin », « Houindo », « Ayitoénivo », « Sessimè », « Vankan », « Dongoudou », « Acceptez-nous ». Exécutées en langue fon, mina, français, ces chansons de l’album parlent des problèmes de la vie, de la joie, de la méfiance, de l’amour, de la jalousie, de l’acceptation entre êtres humains, de la persévérance, de la mésentente dans les foyers, de l’homme qui est un loup pour l’homme, de la paix, de la méchanceté, des bienfaits du Seigneur, du destin.

L’artiste y a mélangé le reggae aux musiques traditionnelles comme Agbadja, Gbon, Kaka ; un effort remarquable qui prouve qu’il a du talent.
Marcel Joël Ahlinvidé a eu la passion de la musique depuis l’enfance. Il a sorti son premier album en 2012. Pour lui, un reggae-man est un homme positif. Il fait savoir qu’il aime le reggae parce que c’est une musique philosophique qui éduque. Il déplore le fait que la jeunesse n’aime plus tellement le reggae, ignorant qu’un reggae-man est un messager. Il entend défendre la cause des reggae-men qu’on diabolise ou qu’on qualifie à tort ou à raison de voyous. Il pense faire la révolution au niveau de la musique reggae pour montrer à l’opinion publique que c’est une bonne musique éducative et instructive, à l’instar des œuvres de Bob Marley et d'Alpha Blondy qui sont des icônes du reggae sur le plan international.
Ce samedi 24 mars, l’artiste Calico-J se produira en plein air, sur le terrain de football de Womey Amoussougon.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2644 fois