Le Marché des arts du spectacle africain (Masa) s’ouvre, à Abidjan demain samedi pour huit jours. Le Bénin sera présent à cette foire culturelle qui offre en spectacle quelque 74 groupes sélectionnés pour prendre part à sa dixième édition qui coïncide avec le 25e anniversaire de la biennale.

Demain, s’ouvre à Abidjan la dixième édition du Marché des arts du spectacle africain (Masa). À cette foire culturelle, le Bénin sera révélé à travers le spectacle de danse «Les intrépides » du groupe Ashakata. Outre la compagnie Ashakata, la compagnie « Les Diseurs de vérité » présente le spectacle «Zokwezo », coproduit avec la Suisse dans la catégorie théâtre.
La pièce « Le Radeau » sera également présentée par le groupe El Hamra composé de Tunisiens, de Canadiens et de Béninois. La musique béninoise se révélera davantage à travers le groupe de salsa 10 Volts.
La compagnie Ashakata présente une danse patrimoniale d’inspiration Vodoun : "Les intrépides". Ce spectacle de danse initiatique Vodoun sera sur planche dimanche et lundi prochains à Abidjan, respectivement au Palais de la culture et au Théâtre de la cité à Cocody. Cette création raconte l’histoire de deux femmes touristes qui ont profané les valeurs sacrées, en s’introduisant dans un couvent. Feront-elles face aux conséquences de leurs actes ? Le spectacle le révèlera les 11 et 12 mars prochains à Abidjan. D’ores et déjà, on retient que ce spectacle de danse révèle la richesse et la beauté du patrimoine béninois en matière de danse. C’est également un hommage aux braves, courageuses et talentueuses femmes béninoises.
La dixième édition du Marché des arts du spectacle africain qui a lieu du 10 au 17 mars prochain à Abidjan, se déroule autour du thème : « Quels modèles économiques pour les arts de la scène? Troupes, salles de spectacles et festivals ». Elle accueille 74 groupes dont 13 de Côte d’Ivoire. Parmi eux, il faut dénombrer 48 groupes de musique, 7 de danse, 10 de théâtre, 4 de Conte et 2 d’humour. Dans la catégorie des arts de la rue, deux spectacles seront présentés tout comme les forains culturels auront également droit à un spectacle de slam.

La Francophonie en soutien

Le Masa est un espace de promotion et de valorisation de la diversité des expressions culturelles. Il offre une vitrine des meilleures productions africaines contemporaines dans le domaine des arts et du spectacle. Le marché favorise en outre la professionnalisation des créateurs et des techniciens.
Depuis vingt-cinq ans, ce marché des arts est accompagné par l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif). Cette année encore, la Francophonie affirme, à travers un communiqué, qu’elle sera de ce rendez-vous. À cet effet, elle organise un Colloque international sur la mobilité des artistes et de leurs œuvres ainsi que des Rencontres édition limitée autour de la mode et de l’image le 13 mars prochain.
Le communiqué de la Francophonie précise que parallèlement à ces rencontres, l’Oif propose un concert avec Fanie Fayard du Congo Brazzaville, médaille d’or et Moona du Sénégal, médaille d’argent à l’espace lagunaire du Palais de la culture, le 13 mars prochain, dans le cadre de son programme d’appui aux lauréats des Jeux de la Francophonie.
Par ailleurs, le Prix du jeune technicien « Ismaël Diaby », institué par l’Oif et qui offre une dotation et une formation dans un institut spécialisé à un jeune technicien qui s’est distingué pendant le Masa, sera remis pour la deuxième année lors de la cérémonie de clôture.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 3836 fois