×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 547

Le public béninois de Cotonou s'est découvert, sous l'égide du Centre culturel chinois, un nouvel hobby: la fabrication du cerf-volant.

 

Dans le but d’occuper la population béninoise avec des loisirs sains et surtout renforcer les liens d’amitié, le Centre culturel chinois a organisé un atelier de fabrication de cerf-volant à l’endroit du public le samedi 24 juin dernier à Cotonou. Cette activité qui s’inscrit également dans le cadre de la célébration de la semaine du patrimoine culturel immatériel chinois est une pratique très en vogue au pays du dragon. Mais en attendant l’adhésion de la grande masse, des cerfs-volants de l’atelier planent dans le ciel au grand bonheur de ses fabricants. Entre autres, on a des cerfs-volants mous, des cerfs-volants rigides et des cerfs-volants dragons.

Pour la circonstance, les participants, sans distinction d’âge ont, sous l’égide de l’expert en fabrication de cerf-volant, Guo Hongli, sacrifié à la tradition de faire eux-mêmes un cerf-volant. Selon l’expert, cette activité hormis l’aspect ludique, permet de renforcer les liens d’amitié entre les peuples. Il se satisfait de ce que la population béninoise ait compris l’enjeu et participé en nombre à cet atelier. Guo Hongli souhaite des participants la vulgarisation de la pratique qui consiste à fabriquer le cerf-volant afin de rendre pérenne l’initiative.

L’attaché culturel de l’ambassade de Chine, Xangfei Chen, fait savoir qu’elle contribuera à la solidarité dans les familles, car nombre de foyers manquent de temps pour les loisirs à cause des contraintes professionnelles.  Enfin, Xangfei Chen pense que sa vulgarisation va permettre de réhabiliter un vieux loisir béninois en voie de disparition.

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Lu 3885 fois