Le Festival du sport féminin du Mono était à sa deuxième édition, le mercredi 11 septembre dernier à Lokossa où des athlètes dames ont défendu les couleurs de leur commune respective en football, en handball et en basketball. Au terme des différentes compétitions, les meilleures communes sur le plan sportif sont connues.

Organisé par la direction départementale en charge des sports, le Festival du sport féminin du Mono a mobilisé les sélections des six communes jusque tard dans la soirée, du mercredi 11 septembre dernier, où il a livré son épilogue, les sélections victorieuses des différentes disciplines.

En football, ce sont les dames de la commune de Bopa qui l’ont emporté (1 # 0) contre leurs congénères de Houéyogbé, en phase finale. Bopa sera rejoint sur le podium par les communes de Comé et de Grand-Popo respectivement victorieuses en basketball et en handball dont les matches sont livrés en poule de trois sélections. A noter qu’en football, les sélections se sont affrontées dans le format linéaire. Au-delà des prix attribués aux dames ayant honoré leur commune de provenance respective, l’objectif du festival du sport féminin est non seulement de constituer des sélections du niveau départemental mais aussi de voir émerger des talents à l’image de la star internationale de Basket-ball, Isabelle Yacoubou, a expliqué au lancement des hostilités sportives, Iquel Anani, directeur départemental des Sports. Appuyant ces propos, le secrétaire général de la préfecture de Lokossa, Arnaud Agon, a fait savoir que le sport constitue en soi un levier de l’unité nationale et de la diplomatie. Et par ricochet, il constitue un levier de développement des nations. Ce qui s’entend, poursuit-il, comme des valeurs ajoutées motivant l’attention que le chef de l’Etat accorde à ce secteur dans ses réformes. Du reste, il faut noter que toutes les six communes du Mono ont répondu présentes à l’édition 2019 du festival du sport féminin. Notamment dans la discipline handball où chacune d’elles a présenté au moins une sélection contrairement au football et au basketball. Les communes d’Athiémé et de Comé furent absentes au football tandis que Bopa et Houéyogbé n’ont pu présenter la moindre sélection au basketball. Le terrain des sports de main et le stade communal de Lokossa ont servi de cadre aux différentes compétitions du festival.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1213 fois