Absents à l’audience solennelle de prestation de serment des nouveaux membres du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée, les députés Edmond Agoua et Mathias Kouwanou viennent d’être installés. C’est lors d’une audience solennelle spéciale qui a eu lieu dans l’après-midi de ce jeudi 12 septembre à la Cour constitutionnelle.

Ils peuvent désormais officier auprès de leurs pairs siégeant au Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos- Lépi). Les deux députés absents à l’audience solennelle de prestation de serment qui s’est tenue le vendredi 6 septembre dernier, ont été installés par la Cour constitutionnelle hier, conformément aux dispositions de l’alinéa 3 de l’article 137 de la loi n°2018-31 du 09 octobre 2018 portant Code électoral en République du Bénin. Leur absence à l’audience solennelle du 6 septembre dernier était justifiée. Le député Edmond Agoua était hors du territoire national pour un bilan de santé périodique alors que  Mathias Kouwanou était en mission officielle à l’étranger.
Lors d’une audience solennelle spéciale, les députés Edmond Agoua et Mathias Kouwanou ont prêté le serment suivant : «Je jure de remplir mes fonctions avec loyauté et probité, de les exercer avec impartialité et en toute indépendance dans le respect de la loi et d’assurer sans défaillance, les devoirs qu’elles m’imposent». Ils prennent ainsi un engagement républicain et comme tel, ils sont tenus de le respecter. Le président de la Cour constitutionnelle Joseph Djogbénou leur a d’ailleurs rappelé l’alinéa 4 de l’article 137 du code électoral: «  En cas de parjure, le membre coupable est puni des peines prévues à l’article 357 alinéa 1er du présent Code». Les peines sont notamment un emprisonnement d’ un à cinq ans et une amende de 1 à 5 millions de francs Cfa.
Les onze membres du Cos- Lépi sont dorénavant tous installés. Il s’agit, faut-il le rappeler, de

Dédévi Eugénie
Chantal      Ahyi,    Jérémie      Adomahou,
Edmond      Agoua,     Adam   Bagoudou,
Mathias Kouwanou, Saré
Malick Mora Sanni, Domitien Koniémé N’ouemou, Nestor
Tohouégnon Noutai, Assan Seibou, Laurent Hounsa et Abdon Marius
Mikpon’ai.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1348 fois