Comme annoncée depuis plusieurs semaines, l’évaluation diagnostique des enseignants du primaire et du secondaire s’est déroulée, le samedi 24 août dernier, dans les départements de l’Atacora et de la Donga. Le taux de participation enregistré est au-delà de la moyenne.

Sur 1110 inscrits, 510 enseignants de la promotion 2008 du primaire et du secondaire, ont effectivement participé à Natitingou, pour le compte du département de l’Atacora, à l’évaluation diagnostique organisée à leur endroit par le gouvernement. Soit un taux de participation bien au-delà de la moyenne pour les deux ordres de l’enseignement.
Selon le directeur départemental de l’Enseignement secondaire du département de l’Atacora, Denga Sahgui, l’évaluation s’est déroulée dans la plus grande sérénité et aucun incident n’a été enregistré, même s’il y a eu quelques manœuvres de dissuasion la veille par les fauteurs de troubles.
Il importe cependant de signaler que la composition s’est déroulée sous bonne surveillance des forces de sécurité.
Au Ceg 1 de Djougou, pendant que certains composent, d’autres ont choisi le boycott. Mais ceci n’a nullement émoussé les ardeurs de ceux qui se sont prêtés volontiers à l’exercice en dépit de toutes les tentatives pour les démobiliser.
Illyassou Biaou, préfet de la Donga explique que malgré les appels au boycott, une bonne frange a fait le choix idéal en se présentant. La sécurité était de mise, dans la mesure où la police et l’Armée ont été mises à contribution pour dissuader les brebis galeuses?
Didier Pascal DOGUE

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 361 fois