La première conférence des préfets de l’année 2019 s’est ouverte hier, jeudi 27 juin, à Abomey, en présence de tous les préfets des départements ainsi que des ministres en charge de la Décentralisation et de l’Intérieur.  

La conférence des préfets des départements réunit périodiquement tous les responsables en charge de l'administration territoriale. Elle permet d'échanger non seulement sur la vie et le fonctionnement des départements, mais aussi de mesurer l'avancée du processus de décentralisation et de déconcentration dans  l'ensemble des structures du ministère. Le but de cette 1re  conférence des préfets de l’année qui se tient à Abomey est d’étudier la situation à l'intérieur des départements, élaborer des Plans de décentralisation et de déconcentration des ministères ainsi que les conditions de leur mise en œuvre, la mise en œuvre du plan de l’opération Guépard 2018-2019 relative à la gestion de la transhumance dans les départements, la fonction publique territoriale et autres. Ainsi, cette rencontre permettra d'apprécier le niveau de mise en œuvre des actions majeures entrant dans le cadre de la réforme de l'administration territoriale dans notre pays. Il s'agit pour ces responsables de relever les difficultés qui handicapent la mise en œuvre de certaines actions afin d'envisager des solutions idoines qui guideront la mise en œuvre des plans de travail pour le compte de cette année 2019. La bonne administration du territoire est une fonction déterminante qu'il faut assumer avec engagement et loyauté, et créer les conditions propices à la réalisation des objectifs de développement du Bénin.
Hier, à l’ouverture des travaux de cette rencontre qui dure deux jours, le ministre en charge de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, Alassane Séïdou, indique que les points de dysfonctionnement et les problèmes souvent évoqués relativement à la vie des populations et au fonctionnement des communes et préfectures sont bien notés. Il précise même qu'ils sont bien connus au niveau de son ministère. Il rassure que son cabinet et lui-même s’emploient déjà à trouver progressivement des solutions à beaucoup d'entre eux. Mais, poursuit-il, les autres seront analysés et des solutions durables y seront apportées ensemble avec les préfets et dans la mesure des moyens techniques et financiers du ministère.
Le ministre Alassane Séïdou a rappelé les actions majeures à entreprendre au titre de l'année 2019. Il s'agit notamment de la poursuite du processus d'élaboration des Plans départementaux des actions de développement (Pdcad); la mise en œuvre du projet de construction du Centre de formation pour l'Administration locale; le suivi du processus d'élaboration des Plans de décentralisation et de déconcentration des autres ministères sectoriels; la mise en œuvre des recommandations issues des travaux d'actualisation de la Ponadec; l'actualisation du guide d'assistance-conseil aux communes pour y intégrer les nouvelles modalités suggérées;  la relecture des textes de la décentralisation.
Ce sont là, autant d'actions et  défis à relever en conjuguant les efforts et en faisant preuve de disponibilité et de rigueur au travail. Ce qui contribuera, à coup sûr, à propulser ce secteur et à lui donner la place de choix qui lui revient dans le développement du Bénin. Cette rencontre prend fin ce vendredi après-midi.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 554 fois