Laurent Mètognon et ses co-accusés devraient être fixés sur leur sort dans quelques heures. Après en avoir connu, la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme a prévu délibérer ce jour, jeudi 20 juin, dans cette affaire de placement hasardeux de fonds de la Caisse nationale de Sécurité sociale à la Bibe.

L’ancien président du Conseil d’administration de la Caisse nationale de Sécurité sociale Laurent
Mètognon et ses co-accusés seront-ils acquittés conformément aux plaidoiries de leurs conseils ? Devront-ils retourner en prison ainsi que le soutient le ministère public dans ses réquisitions et seront-ils contraints à verser des dommages-intérêts comme le réclame la partie civile composée de la Bibe et de l’Etat béninois? La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) devrait livrer son verdict ce jour pour fixer les mis en cause sur leur sort.
Reconnus coupables, Laurent Mètognon et ses compagnons avaient en effet été condamnés à cinq ans d’emprisonnement par le Tribunal de première instance de Cotonou. Les avocats des accusés avaient alors interjeté appel et s’attendaient à voir l’affaire reprise par la Cour d’appel de Cotonou. Mais entre-temps, la Criet est née avec compétence sur toutes les infractions à caractère économique. C’est ainsi qu’elle s’est saisie du dossier pour en connaître. Après plusieurs reports, du 15 novembre au 20 décembre 2018, puis du 16 janvier au 21 février 2019, l’audition des mis en cause finira par avoir lieu le 7 mars 2019. Mais l’affaire a été à nouveau renvoyée au 19 mars 2019, ensuite au 4 avril puis au 16 mai dernier où les débats ont effectivement pris fin. Les conseils de Laurent Mètognon sont restés constants tout le long de la procédure. Ils ont plaidé non coupable. La Criet situera ce jour donc sur la culpabilité ou non des mis en cause. Au cas où ils seraient reconnus coupables, les avocats des accusés n’auraient d'autre option que de pourvoir en cassation.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 553 fois