Le bureau de l’Assemblée nationale et le président de la République, Patrice Talon sont attendus dans les tout prochains jours pour désigner leurs six représentants, à raison de trois chacun, pour que soient au grand complet les membres de la sixième mandature de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac). Puisque les trois représentants des professionnels des médias sont désormais connus.

Le compte à rebours en vue du renouvellement des neuf membres de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) a commencé après l’élection, samedi 15 juin dernier, des trois représentants des professionnels des médias au sein de cette institution de la République. Laquelle élection a consacré la victoire de Franck Kpochémé au titre de la catégorie Presse écrite, Armand Hounsou et Cécile Ahoumènou pour le compte respectivement de l’Audiovisuel et de Technicien des télécommunications. Les regards sont désormais tournés vers le bureau de l’Assemblée nationale et le président de la République habilités à désigner les six membres restants. En effet, aux termes de la loi organique n°92 -021du 21 août 1992 relative à la Haac, le bureau de l’Assemblée nationale désigne trois représentants à savoir : un communicateur ; un juriste et une personnalité de la Société civile. Idem pour le président de la République qui nomme aussi trois personnes à savoir un communicateur ; un juriste et une personnalité de la Société civile. Et l’article 20 de la même loi prévoit que : « Le renouvellement des membres de la Haac doit intervenir au moins un mois avant l’expiration de leur mandat ». En l’espèce, ce délai d’un mois expire normalement le jeudi 20 juin prochain puisque les membres de la Haac, cinquième mandature, ont été installés le 21 juillet 2014 par le président de la République pour un mandat de cinq ans non révocable et non renouvelable. Techniquement, ce mandat arrive à terme le 20 juillet prochain à minuit. Ainsi, à l’aune des dispositions de l’article 20 de la loi organique sur la Haac, les noms des six membres restants doivent être connus au plus tard d’ici jeudi 20 juin prochain. Le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou et les autres membres de son bureau devraient être en train de se préparer pour procéder à la désignation de leurs trois représentants au sein de la prochaine Haac. Il devrait en être de même du côté du président de la République qui, habituellement, boucle la boucle en désignant ses représentants à la suite des professionnels des médias et du bureau de l’Assemblée nationale. A titre illustratif, pour la 5e mandature, les médias ont élu leurs trois représentants (Marie-Richard Magnidet, Souleymane Ashanti et Romaric Kessou) le 17 mai 2014 ; le bureau de l’Assemblée nationale d’alors a désigné les siens (Pascal Zantou, Félix Adimi et Rosette Gbessou) le 18 juin 2014 et l’ex-président de la République a nommé ses représentants (Adam Boni Tessi, Gracias Noutaïs Holo et Lambert Dogo) le 23 juin 2014. L’ordre risque d’être à nouveau respecté pour la désignation des membres de cette Haac, sixième mandature. C’est dire que les tout prochains jours seront davantage riches en actualité liée au renouvellement des membres de la Haac.

Critères rigoureux

Il faut dire qu’aux termes de l’article 14 de la loi organique relative à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), nul ne peut être membre de la Haac s’il n’est de nationalité béninoise; s’il ne jouit de tous ses droits civils et politiques ; s’il ne réside sur le territoire de la République du Bénin un an au moins ; s’il n’est de bonne moralité et d’une grande probité ;
s’il ne justifie d’une expérience professionnelle d’au moins dix ans en ce qui concerne les professionnels des médias. La Haac est dirigée par un bureau composé d’un président, un vice-président et deux rapporteurs. Ce bureau est assisté d’un secrétariat administratif. Le président de la Haac est nommé après consultation du président de l’Assemblée nationale par décret pris en Conseil des ministres. Les autres membres du bureau, excepté bien sûr le président, sont élus par leurs pairs au scrutin secret et à la majorité absolue. Les fonctions de membre de la Haac sont incompatibles avec tout mandat électif, tout emploi public et toute activité professionnelle.
La Haac, conformément aux dispositions des articles 24, 142 et 143 de la Constitution du 11 décembre 1990 a pour mission : de garantir et d’assurer la liberté et la protection de la presse ainsi que de tous les moyens de communication de masse dans le respect de la loi ; de veiller au respect de la déontologie en matière d’information et à l’accès équitable des partis politiques, des associations et des citoyens aux moyens officiels d’information et de communication ; de garantir l’utilisation équitable et appropriée des organismes publics de presse et de communication audiovisuelle par les Institutions de la République, chacune en fonction de ses missions constitutionnelles et d’assurer le cas échéant les arbitrages nécessaires. Elle est une institution indépendante de tout pouvoir politique, de tout parti politique, de toute association ou de tout groupe de pression de quelque nature que ce soit.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 437 fois