C’est la ville d’Aplahoué, dans le Couffo, située à quelque 148 km de la capitale économique du Bénin, qui est retenue pour abriter ce lundi 27 mai le lancement officiel des épreuves du Brevet d’études du premier cycle (Bepc).

Après le Lycée Houffon d’Abomey en 2018, c’est le tour du Collège d’enseignement général 1 d’Aplahoué de servir de cadre au lancement officiel du Bepc, session de mai 2019. Prenant la mesure de cet honneur fait à la ville, voire tout le département du Couffo, les autorités ont mis les soins nécessaires à la préparation de cet évènement. Dans ce centre de composition du Ceg 1 d’Aplahoué, en effet, plusieurs dispositions ont été prises allant de l’affichage des numéros des candidats à la salubrité du centre en passant par des consignes de sécurité. La cérémonie de lancement proprement dite placée sous la houlette du ministre en charge de l’Enseignement secondaire, annoncé pour être effectivement présent par ses collaborateurs de la direction départementale, sera marquée, comme à l’accoutumée, par deux temps forts.
Dans un premier temps, le ministre Mahougnon Kakpo et sa suite vont prodiguer des conseils aux candidats avant de procéder à la distribution des épreuves de communication écrite. La délégation ministérielle ne manquera pas de visiter quelques autres centres de composition, dans un second temps, en vue de s’assurer du bon démarrage de cet examen.
287 centres de composition sont ouverts sur l’ensemble du territoire du Bénin pour 205.733 candidats enregistrés. Avec un taux d’accroissement de 10,40% par rapport à l’effectif de 2018 (186 352 candidats), les statistiques de cette année font état de ce que le département de l’Atlantique présente le plus gros effectif, soit 43 631 candidats contre 5 352 pour la Donga qui ferme la marche. A noter que 9 199 candidats dont 3 734 filles sont attendus pour l’examen dans le département du Couffo.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 515 fois