Annoncé depuis plusieurs jours, le président de la République s’est finalement adressé au peuple béninois. Patrice Talon a déploré à l’occasion les violences post-électorales tout en ayant une pieuse pensée pour les victimes de ces évènements.

Le président de la République est vraiment touché par les évènements malheureux qui ont eu lieu au lendemain des élections législatives du 28 avril dernier. Des violences d’une rare intensité ont été, en effet, enregistrées les 1er et 2 mai et se sont soldées par d’énormes dégâts matériels et même des pertes en vie humaine. Patrice Talon, lors de son adresse à la nation hier, a exprimé sa compassion à toutes les familles éplorées et tous ceux qui y ont perdu des biens de toutes natures. « Ma tristesse est immense et je présente ma profonde compassion aux familles éplorées », s’est-il exprimé. Il déplore ces actes, surtout que des vies humaines en ont fait les frais « pour une controverse parmi tant d’autres, pour quelques frustrations inhérentes à la vie en communauté et aux mutations profondes ». Le chef de l’Etat se dit choqué que des questions d’incompréhensions et de contradictions aient pour finalité les dérapages qui ont été enregistrés.
Il a par ailleurs salué le sens du devoir et de sacrifice des éléments des forces de défense et de sécurité au service de la République et pour la protection des personnes et des biens. Ces derniers ont été attaqués dans leur mission républicaine avec des armes blanches et ont essuyé des jets de pierres sans aucune réplique à la mesure de la provocation. « En somme, notre pays aura payé un lourd tribut et cela ne doit plus jamais se reproduire », affirme le chef de l’Etat qui souhaite que cette épreuve soit utilement mise au crédit d’une crise de croissance du processus démocratique et soit un tremplin d’union et de motivation de la marche vers le développement. « Cette épreuve-là, autant elle aura été rude, autant elle devra nourrir la naissance d’un nouvel idéal »,
confie-t-il. Il n’a pas manqué de saluer tous les artisans de paix qui ont œuvré pour le retour au calme. « C’est aussi là la preuve que nous sommes un grand peuple, le peuple du Bénin, capable de surmonter nos difficultés », se réjouit-il.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 463 fois