Les attributions, pouvoirs et prérogatives du président de l’Assemblée nationale sont fixés à l’article 17.1 du Règlement intérieur de l’institution parlementaire. Selon cet article, il a principalement pour mission de diriger l’Assemblée nationale.

Il la représente dans la vie politique nationale et internationale. A ce titre, il préside les séances plénières de l’Assemblée nationale, les réunions du bureau et de la Conférence des présidents composée du bureau du Parlement, des présidents des commissions techniques et permanentes et des présidents des groupes parlementaires. Le président de l’Assemblée nationale a la haute direction des débats. Il est le chef de l’administration de l’Assemblée nationale et l’ordonnateur du budget de l’institution. Le président de l’Assemblée nationale a la police intérieure et extérieure de l’Assemblée nationale. Il exerce en cas de vacance, les fonctions de président de la République conformément aux dispositions de l’article 50 alinéa 1er de la Constitution. Le président de l’Assemblée nationale donne son avis sur la nomination du président de la Cour suprême, du président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) et du grand chancelier de l’Ordre national. Il donne également son avis sur toutes les questions qui lui sont soumises en vertu des dispositions des articles 58 et 68 de la Constitution.
Le président convoque l’Assemblée nationale en session extraordinaire à la demande du président de la République ou de la majorité absolue des députés. Il prononce l’irrecevabilité des projets, propositions de loi et amendements qui ne sont pas du domaine de la loi, après délibération du bureau. Le président de l’Assemblée nationale, après consultation de la Conférence des présidents, nomme le secrétaire général administratif qui, sous son autorité, contrôle et dirige tous les services administratifs de l’Assemblée nationale. Il le relève dans les mêmes conditions. Toutefois, le président de l’Assemblée nationale peut déléguer certaines de ses compétences à ses vice-présidents, dans le cadre de l’assistance du bureau telle que prévue à l’article 82 de la Constitution. Toutes ces prérogatives, charges et pouvoirs montrent combien est exaltante et délicate la mission du président de l’Assemblée nationale qui revient à Louis Vlavonou, désormais deuxième personnalité de l’Etat.

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 412 fois