La Chambre de Commerce européenne du Bénin (Eurocham) et ses partenaires viennent de mettre en lumière des talents béninois. A travers le concours“Get in the ring’’ qui s’est déroulé ce vendredi 10 mai à Cotonou, plusieurs jeunes entrepreneurs ont été distingués au cours d’un dîner de gala.

Huit jeunes entrepreneurs, dont six femmes et deux hommes, représentant huit start-up béninoises ont défendu valablement leurs idées de projet. Il s’agit de la 3e édition du concours de présentation de plan d’affaires de start-up dénommé ‘‘Get in the ring’’ Cotonou. Un événement spécial organisé par la Chambre de commerce européenne du Bénin (Eurocham) et par l’Agence Idée. À l’issue des quarts de finale, demi-finales et la grande finale, Sonita Tossou porteuse de la start-up Fenou Industries décroche le graal face à Euphrasie Dassoundo-Assogba, directrice d’Agro Express. Celia Chabi, promotrice de la start-up Kiel Bien-être, a été sacrée troisième par le jury.
Sonita Tossou qui propose des solutions d’emballages biodégradables et non toxiques gagne un chèque de 1 million 200 mille francs et un billet d’avion de Brussels Airlines aller-retour pour représenter le Bénin à la grande finale internationale du concours ‘‘Get in the ring’’ à Berlin en Allemagne. La 2e qui propose de la purée de tomate naturelle repart avec un chèque de 700 000 francs et la 3e Célia Chabi qui propose la transformation et la valorisation des produits de baobab en thés et chocolats bénéfiques pour la santé repart avec un chèque de 600 000 francs. Aussi, les trois gagnantes obtiennent-elles un abonnement Internet Isocel de 6 mois et une participation gratuite aux activités d’Eurocham pendant une année.
Cette soirée a été rendue possible grâce au concours du Royaume des Pays-Bas, de l’Union européenne sans oublier les sponsors tels que la Société Générale Bénin, CimBénin, Ciment Bouclier, Brussels Airlines, Golden Tulip, Isocel, Canal+ et Vital Finance que la présidente d’Eurocham, Stéphanie Antar, n’a pas manqué de saluer. C’est un pari gagné non seulement pour sa structure engagée dans la promotion des start-up béninoises mais aussi pour les partenaires. « L’action mérite d’être pérennisée afin de promouvoir durablement l’entrepreneuriat béninois et surtout de transformer des entreprises naissantes en des entreprises florissantes qui puissent faire la fierté de la Nation », souligne Stéphanie Antar. Elle réitère le soutien d’Eurocham aux jeunes entreprises gagnantes.
« Eurocham s’est engagée à accompagner l’entrepreneuriat béninois; c’est quelque chose qui nous tient à cœur. Il y aura une autre édition et il y aura d’autres événements, échanges, cercles de réflexion et tout ce que l’on peut faire autour de la thématique de l’entreprenariat béninois », insiste-t-elle.

Source : CellCom/Eurocham

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 480 fois