Les députés Wallis Zoumarou (77 ans), Epiphane Honfo (32 ans) et Yacoubou Orou Sé Guéné (33 ans) respectivement le plus âgé, le plus jeune et le deuxième plus jeune de la 8e législature constituent le bureau d’âge.

Les choses se précisent du côté de la huitième législature dont l’installation officielle est prévue pour le jeudi 16 mai prochain. Le bureau d’âge qui va conduire les premières séances jusqu’à l’élection du bureau de l’Assemblée nationale est désormais connu. Il est composé des députés Wallis Zoumarou (77 ans), Epiphane Honfo (32 ans) et Yacoubou Orou Sé Guéné (33 ans) respectivement le doyen d’âge, le plus jeune et le deuxième plus jeune.
En effet, Wallis Zoumarou élu dans la 13e circonscription électorale sur la liste du Bloc républicain est né en 1942 à Sèmèrè dans la commune de Ouaké. Il se révèle ainsi le doyen d’âge des 83 députés proclamés élus par la Cour constitutionnelle. Wallis Zoumarou dépasse de trois ans son collègue Octave Houdégbé, né lui le 28 novembre 1945 à Dékanmey dans la commune de Kpomassè mais d’aucuns le croyaient le plus vieux de la nouvelle législature. Il succède ainsi à Rosine Vieyra Soglo, âgée aujourd’hui de 84 ans et qui a gardé ce titre depuis la troisième législature de l’ère du renouveau démocratique jusqu’à la septième, qui s’achève le 15 mai prochain, soit pendant vingt ans d’affilée.
En tant que doyen d’âge, c’est à Wallis Zoumarou que revient le privilège de convoquer les députés de la 8e législature pour leur installation le 16 mai prochain. L’alinéa 1 de l’article 3 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale est clair là-dessus. Il dispose qu’« Au début de chaque législature, l’Assemblée nationale est convoquée par le doyen d’âge des députés qui met en œuvre tous les moyens de communication permettant de toucher effectivement chaque député dans les délais utiles ».
La première séance est présidée par le doyen d’âge qui aura pour mission principale de conduire les travaux jusqu’à la mise en place du bureau de l’institution. L’article 6 du Règlement intérieur prévoit que le doyen d’âge est assisté des deux plus jeunes députés. En l’espèce, il s’agit des députés Epiphane Honfo et Yacoubou Orou Sé Guéné, respectivement élus sur la liste de l’Union progressiste dans la 6e circonscription électorale regroupant les communes d’Abomey-Calavi, Sô-Ava et Zè et la liste du Bloc républicain dans la 8e circonscription électorale composée des communes de Parakou, Tchaourou, N’Dali et Pèrèrè. Ces derniers joueront, aux côtés du doyen d’âge, le rôle de secrétaire jusqu’à l’élection du nouveau président de l’Assemblée nationale et des six autres membres du bureau. Le bureau d’âge cesse sa mission après l’élection et l’installation du nouveau bureau composé, outre du président de l’Assemblée nationale, de deux vice-présidents, de deux questeurs et de deux secrétaires parlementaires.
« A l’exception des questions urgentes d’intérêt immédiat et de celles relatives à l’élection du bureau, aux vacances, à l’admission et à l’invalidation des députés, aucun débat ne peut avoir lieu sous la présidence du doyen d’âge », insiste l’article 7 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Évaluer cet élément
(4 Votes)
Lu 1491 fois