Le candidat tête de liste du parti Union progressiste dans la 19e circonscription électorale,
Hyppolite Hazoumè, entend enlever quatre sièges sur les cinq en jeu, au soir des élections législatives du dimanche prochain.

« J’espère dégager quatre sièges sur les cinq au profit de ma liste, l’Union progressiste », ambitionne le candidat Hyppolyte Hazoumè, tête de liste du parti Union progressiste dans la 19e circonscription électorale. Il compte relever ce défi dans cette circonscription électorale regroupant Sèmè-Podji, Porto-Novo, Aguégués et Adjarra. Néanmoins, ce challenge reste, à ses yeux, une lourde responsabilité pour lui et ses colistiers Victor Hounsa, maire des Aguégués, David Biokou, Germain Wanvoègbè et Reine Oussou positionnés respectivement 2e, 3e, 4e et 5e sur la liste.
Surpris en pleine campagne, samedi 20 avril dernier, à l’école primaire publique de Houinta dans la commune de Sèmè-Podji, Hyppolite Hazoumè était en pleine séance de sensibilisation des électeurs sur le scrutin. En leur recommandant de voter utile, il leur demande d’apposer le cachet « A voté » sur le logo «Baobab » de l’Union progressiste une fois qu’ils seront seuls dans l’isoloir. Le candidat a présenté à la grande foule mobilisée pour la circonstance le spécimen du bulletin de vote et leur a expliqué comment ils vont voter pour que leur suffrage ne soit pas déclaré nul lors des décomptes de voix.
Hyppolite Hazoumè n’a pas manqué d’inviter les militants concernés par l’opération de retrait de carte d’électeur à aller chercher leur précieux sésame. Car, c’est la seule condition pour être autorisé à avoir accès au poste de vote. Il a passé le même message partout où il est allé notamment à Sèkandji, Ekpè, Djrègbé, Towè, Wèkè, Kétonou dans la commune de Sèmè-Podji. A chacune de ces étapes, le candidat en a appelé à la paix. « Je vous demande de sortir massivement pour accomplir votre devoir civique le 28 avril prochain. Ne cédez pas à la provocation et à la violence. Le Bénin est un pays de paix. Il est un et indivisible », a insisté Hyppolite Hazoumè qui compte initier une fois au parlement, des lois en faveur des jeunes pour mieux impacter cette couche.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 597 fois