La bataille s’annonce rude en région Agonli dans le cadre des législatives du 28 avril prochain. Les candidats du Bloc républicain et de l’Union progressiste sont à l’assaut de ce grenier électoral de la 24e circonscription. Chaque camp veut occuper à lui tout seul le terrain. Aké Natondé et Lambert Koty, pour les progressistes, vantent la résistance et les bienfaits du baobab tandis que Janvier Yahouédéhou et Hervé Hêhomey exaltent la force du cheval blanc.

Les communes de Covè, de Zangnanado et de Ouinhi sont très courtisées par les candidats des deux listes en compétition. Tout au long de la semaine dernière et jusqu’à ce week-end, pas de répit pour les équipes des deux listes. Chaque arrondissement reçoit quotidiennement des équipes de campagne qui maintiennent la pression. Pas de localité à négliger ou à laisser au camp d’en face.
Les trois anciens ministres Lambert Koty, Aké Natodé, Hervé Hêhomey de l’Union progressiste et le député Janvier Yahouédéou du Bloc républicain sont tous sur le terrain.
Et partout où les différentes équipes de campagne passent, la foule est fortement mobilisée pour donner de l’espoir aux challengers. C’est le cas, vendredi dernier, avec les candidats républicains qui ont fait une sortie politique à Ouinhi. La foule n’a pas manqué de montrer son intérêt pour eux, bien que ce soit le fief revendiqué par le mentor des progressistes de la localité, Lambert Koty. Au cours de cette descente à Ouinhi, Rodrigue Michowadou, jeune militant du Bloc républicain, a fait remarquer que c’est l’heure pour cette commune de « retourner l'ascenseur aux candidats du Bloc républicain dans la 24e circonscription qui, à divers postes de responsabilité, ont beaucoup contribué à l'amélioration des conditions de vie des populations de Ouinhi ».
Du côté de l’Union progressiste dont la liste est conduite par Aké Natondé, les équipes sillonnent aussi chaque arrondissement pour appeler à voter pour la liste de l’Up. Le contact direct avec les électeurs est surtout privilégié.
Partout, chacun fait l’effort d’exhiber ses réalisations en faveur de la communauté pendant qu’il était en poste. Challenge pas toujours aisé pour certains qui ne comptent pas beaucoup de réalisations dans leur contrée. Ceux-ci préfèrent prendre pour appuis les réformes entreprises par le président Talon pour le bien-être des populations.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 344 fois