L’Union progressiste va à la quête de l’électorat des treizième et quatorzième circonscriptions autour des défis de la promotion des jeunes, de l’épanouissement des femmes et de la cause des plus vulnérables. Elle a eu une journée marathon, samedi 20 avril dernier.

L’Union progressiste met en place la politique de petits investissements pour de grands résultats, pour conquérir l’électorat de la Donga. Elle a privilégié les rencontres de proximité avec les populations de Badjoudè, Ouaké centre, Komdé, Sèmèrè et Tchalinga dans la quatorzième circonscription le week-end écoulé. La mobilisation était à la hauteur de la démarche des candidats et émissaires du parti. L’heure y était à la sensibilisation et aux explications pour présenter les idéaux de l’Up.
« L’Union progressiste veut défendre la cause des femmes, des jeunes, des agriculteurs, des paysans, de Ouaké, de la commune de Bassila et du Bénin », soutient Julien Pierre Akpaki, membre du comité de campagne de la quatorzième circonscription électorale.
La directrice de campagne de la même circonscription, Bintou Chabi Adam Taro, vante les mérites du parti : « L’Union progressiste est le tout premier, le grand, le géant, le plus important, le plus reconnu sur le territoire national, c’est la seule liste où les femmes sont fortement représentées ».
Pour elle, l’Up est unificatrice. « Il n’y a pas de liste avec les fils de Bassila sans ceux de Ouaké encore moins ceux de Copargo. Je me sens à l’aise de battre campagne pour une liste qui nous unit », confie-t-elle, d’un air fier, en lançant cette exhortation : « Femmes de la 14e circonscription, si vous voulez que la cause féminine soit défendue à l’Assemblée nationale, si vous voulez avoir des représentants jeunes capables de défendre la cause de la jeunesse, votez la liste de l’Up ».
Julien Pierre Akpaki renchérit et étale les vertus que prône le parti. « Nous ne voudrions pas que l’argent soit la cause fondamentale de votre soutien ; nous voudrions instaurer une nouvelle éthique dans la politique »,
indique-t-il invitant les populations à propulser la titulaire de l’Up dans la quatorzième, Safiatou Bassabi Issifou par leur suffrage.
Avant de se séparer des populations, ils ont recensé leurs doléances qui se résument à la disponibilité de l’eau potable, de l’énergie électrique, à la construction de voies d’accès et d’un marché international.
Dans l’après-midi, cap a été mis sur Djougou dans la treizième circonscription pour une opération de charme avec une caravane gigantesque qui a sillonné toutes les principales artères de la ville. Le décor était aux couleurs de fête et ne laisse pas indifférent.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 482 fois