Les partis Bloc républicain (Br) et Union progressiste (Up) connaissent désormais leur tour de passage sur les médias du service public pour la campagne médiatique dans le cadre des législatives du 28 avril prochain. C’était au terme d’un tirage au sort effectué hier au siège de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) à Cotonou.

Le processus électoral dans le cadre des législatives du 28 avril prochain suit inexorablement son cours. A la suite de la Commission électorale nationale autonome, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) a procédé, hier, au tirage au sort de l’ordre de passage des messages des deux partis politiques en lice pour ces élections, sur les médias du service public. Ceux-ci sont au nombre de cinq à savoir : la Télévision nationale, la Radio nationale, Radio Bénin Alafia, le quotidien ‘‘La Nation’’ et l’Agence Bénin presse (Abp).
Ainsi, après le tirage au sort, il est à retenir que l’Union progressiste (Up) ouvrira le bal des passages sur la Télévision nationale, la Radio nationale et le site internet de l’Abp. Sur Radio Bénin Alafia et dans les colonnes du journal ‘‘La Nation’’ et son site internet, l’Up va délivrer son message en second rang. Le Bloc républicain (Br), quant à lui, passera en premier sur Radio Bénin Alafia et dans les colonnes du journal ‘‘La Nation’’ et son site internet. Contrairement à l’Up, le message du Br sera entendu en seconde position, sur la Télévision nationale, la Radio nationale et le site internet de l’Abp.
Peu avant ce tirage au sort, le président de la Haac, dans sa déclaration liminaire, a rappelé que cette cérémonie est l’acte initial concret et incontournable de la mise en œuvre d’une part essentielle de la campagne médiatique proprement dite.

Les règles du jeu

L’enregistrement des messages se fera dans les locaux de l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (Ortb) 48 heures au moins avant leur diffusion pour ce qui concerne les radios et télé. Le top pourrait être donné le 11 avril prochain à 8 heures. Le seul type d’intervention possible pour le compte de cette campagne médiatique sur les organes de presse du service public est la déclaration. « Chaque parti politique en lice a droit à sept enregistrements de sept minutes durant toute la campagne… »,
a martelé Rosette Bessou
Houngnibo, conseillère à la Haac et présidente de la Commission législative et contentieux. En plus de ces règles, elle cite plusieurs autres articles de la décision n°19-021/Haac du 04 avril 2019 portant règlementation de l’accès aux médias publics pendant la campagne médiatique pour les élections législatives.
« La Haac, conformément aux lois, aux règlements de la République, mettra à votre service en toute impartialité et égalité les moyens publics d’information pour faire passer librement vos messages. Les électeurs les attendent avec impatience et nous nous efforcerons de les rendre parfaitement audibles par chacun et par tous… », rassure le président de la Haac, Adam Boni Tessi. « Cependant », poursuit-il, « la Haac veillera spécialement à ce que vos propos ne soient empreints ni de violence, ni de haine, ni de violation, ni de tribalisme, ni d’atteinte à la paix et à la cohésion sociale… ». Pour permettre aux partis politiques de mieux s’imprégner des règles qui encadrent cette campagne médiatique, le président de la Haac a remis, en main propre, à chacun des deux représentants desdits partis politiques, une copie des décisions n°19-021/Haac du 04 avril 2019 portant règlementation de l’accès aux médias publics pendant la campagne médiatique pour les élections législatives et n°19-022/Haac du 04 avril 2019 portant règlementation de l’accès aux médias privés pendant la campagne médiatique pour les élections législatives.
Signalons qu’à ce tirage au sort, le Br a été représenté par une délégation conduite par le député Jean-Michel Abimbola. Le parti Up a, quant à lui, été représenté par une délégation ayant à sa tête le candidat Éric Sangan.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 727 fois