La ministre de l’Economie numérique et de la communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, et Marie-Odile Attanasso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, ont visité l’Université nationale des sciences techniques, d’ingénierie et des mathématiques (Unstim) d’Abomey, vendredi 29 mars dernier. A l’occasion, elles ont présenté aux apprenants les opportunités que le numérique offre au monde académique.

Cette descente sur le campus de l’Université d’Abomey s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de la généralisation de l’usage du numérique par l’éducation. En présence d’un nombre impressionnant d’étudiants mobilisés par le recteur Gérard Dègan, la délégation ministérielle a échangé sur les projets phares et prioritaires du Programme d’action du gouvernement (Pag) et les atouts du numérique.
A travers des échanges directs, les ministres Aurélie Adam Soulé Zoumarou et Marie-Odile Attanasso ont répondu aux diverses préoccupations des étudiants de l’Unstim relatives, entre autres, à la disponibilité de la connexion, aux avantages liés aux points numériques installés dans une quarantaine de localités du Bénin, au projet Génération numérique. Ils ont voulu tout savoir en ce qui concerne ces projets numériques exécutés par le ministère de l’Economie numérique et de la Communication et à travers l’Agence béninoise du service universel des communications électroniques et de la poste (Absu-Cep). Ainsi, ce sont des milliers d’ordinateurs avec contenus numériques et accès à Internet qui sont mis à la disposition de 50 établissements scolaires sur toute l’étendue du territoire du Bénin.
Selon la ministre Aurélie Adam Soulé, il est évident aujourd’hui que le gouvernement travaille sans relâche afin que la révolution numérique soit une réalité au Bénin. Le gouvernement a interconnecté les sites universitaires et surtout densifié le réseau à fibre optique pour une couverture qui s’étend sur tout le pays. Déjà avec ce qui est fait dans ce domaine, se réjouit-elle, « le Bénin compte désormais dans le concert des nations ». En tout cas, avec l’implantation de la fibre optique qui traverse ces localités, c’est un bond qualitatif que connaît le numérique au Bénin. Ce qui permet aux jeunes talents dans nos universités dont celle d’Abomey de se révéler au monde entier à travers leurs innovations et autres nouvelles applications mises au point par eux.
Aussi, s’agira-t-il d’amener les jeunes béninois à se prendre en charge grâce au numérique en profitant des énormes potentiels pour se positionner sur les marchés des grands pays du monde. Alors, ces centres numériques communautaires érigés sont un cadre idéal pour se familiariser avec le numérique, outil qu’il est indispensable désormais de maîtriser, et surtout un lieu de formation pour apprendre à développer des applications informatiques.
Au cours des échanges, les deux ministres ont fait toucher du doigt aux étudiants du campus d’Abomey l’importance de l’économie numérique et tout le profit qu'ils pourraient en tirer en adoptant les nouvelles technologies de l’information et de la communication. en outre, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, avant d’inviter les étudiants à innover et à initier des projets sur le numérique pour se mettre au pas des grandes universités leur a conseillé d’aller sur Internet pour prendre connaissance du Programme d’action du gouvernement (Pag) porteur de plusieurs projets pour la jeunesse dans le secteur du numérique.
Il est à noter qu’avant de se rendre à l’Université d’Abomey pour rencontrer les jeunes, la délégation ministérielle a d’abord marqué un arrêt au Point numérique communautaire de Vidolé à Abomey. Ce point de connectivité de la ville d’Abomey est doté d’une dizaine d’ordinateurs connectés à la fibre optique désormais densifiée pour servir à tous.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 758 fois