Les Ecureuils du Bénin ont réussi à valider leur qualification face aux Eperviers du Togo, ce dimanche 24 mars au stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de Cotonou. Les buts de David Djigla et Steeve Mounier ont permis au Bénin de remporter ce match (2-1) malgré le but de l’espoir de la star togolaise Adebayor Sheyi à la 72e minute.

Les Écureuils du Bénin ont arraché leur qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019, ce dimanche 24 mars au stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de Cotonou en s’imposant sur le score de 2-1 face aux Eperviers du Togo. Après 2004, 2008, 2010, le Bénin sera présent à la grand-messe du football africain en Egypte. Et pourtant, ce sont les Togolais qui ont pris les premières initiatives de cette rencontre en allant dès l’entame à l’assaut des buts béninois gardés par Saturnin Allagbé. Dès la 2e minute de jeu, les Eperviers s’offrent un coup franc mais le dernier rempart du Bénin est bien en place. Un début de rencontre bien physique entre les deux formations. Mathieu Dossévi, profitant d’une passivité de la défense béninoise, devance David Kiki et réussit son centre mais Floyd Ayité passe à côté de l’ouverture du score. Les visiteurs vont enchaîner les offensives avec Abébayor Shéyi, Floyd Ayité et Mathieu Dossévi. Les Ecureuils bien en place en défense vont tenter de prendre le contrôle de la partie. Après une offensive togolaise, David Kiki relance Cèbio Soukou qui retrouve David Djigla dans la surface de réparation togolaise. Le Niortais se passe de Sabirou Saba Djeri et ouvre le score pour le Bénin à la 12e minute de jeu. Après cette ouverture du score dans le premier quart d’heure, les hommes de Michel Dussuyer vont multiplier les offensives. Portés par leur public, Khaled Adénon et ses coéquipiers vont gérer leur avance en s’offrant quelques occasions toutefois mal négociées. A la 23e minute, une descente de l’attaque béninoise dans le camp togolais a failli faire mouche mais Steeve Mounier a été déclaré hors-jeu. A 1-0, le juge central va renvoyer les deux équipes aux vestiaires.
A la reprise, les Eperviers vont tenter de forcer leur destin en assiégeant le camp béninois. A la 56e minute, l’attaque togolaise réussit à se passer de la muraille défensive béninoise. Le gardien Saturnin Allagbé est battu mais Olivier Verdon sauve le Bénin. Steeve Mounier bénéficie contre le cours du jeu d’une balle de but. Il frappe mais la balle passe sur la barre transversale à la 60e minute. Après la demi-heure de jeu, la fatigue va gagner les rangs mais les Éperviers vont résister. Les deux sélectionneurs vont injecter du sang neuf dans la bataille. A peine lancé dans le match, Jodel Dossou rate une belle occasion de but. Face-à-face avec Sabirou Bassa Djeri, il passe à côté du 2-0 à la 67e minute. Mais, 5 minutes plus tard, Adebayor Shéyi va profiter d’un cafouillage devant les buts béninois suite à un coup de pied arrêté pour égaliser pour le Togo. Les visiteurs vont mettre la pression. Suite à une sortie hasardeuse de Saturnin Allagbé, Olivier Verdon sort la grande classe pour sauver une fois encore les jaunes. Les Béninois vont reprendre l’avantage à la 83e minute. Sur un centre de David Kiki, Jodel Dossou retrouve de la tête Steeve Mounier qui trompe Saba Djeni. 2-1, les Béninois se remettent en confiance et contrôlent les derniers instants de la partie. Entré en cours du jeu, Anaane Tidjani tente une frappe des 30 mètres à la 87e minute. Les Ecureuils vont conserver leur avance jusqu’à la fin de la rencontre. Une victoire qui ouvre les portes d’une quatrième qualification pour la Can célébrée par le public sportif béninois.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 1466 fois