Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a eu une journée marathon ce mercredi. Avant son audience à 10 h avec l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies, Mohamed Ibn Chambas, il s’était rendu à 8 h au domicile de l’ancien président de la République, Boni Yayi à Cotonou. Le tête-à-tête entre les deux personnalités a surtout tourné autour de l’impasse liée aux élections législatives inclusives de 2019 et pour laquelle le chef de l’Etat, Patrice Talon, a mandaté le président de l’Assemblée nationale aux fins de trouver des solutions consensuelles qui rassurent les uns et les autres. Me Adrien

Houngbédji a donc échangé de la situation avec Boni Yayi comme c’était d’ailleurs le cas la veille avec l’ancien président de la République, Nicéphore Dieudonné Soglo, toujours à Cotonou. Après quoi, il a également rencontré les dix partis politiques qui se sont manifestés pour aller aux élections législatives. Il leur a certainement rendu compte des conclusions du Comité parlementaire paritaire mis sur pied par la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale en vue de faire des propositions de lois devant permettre au Bénin de sortir de l’impasse que traverse le processus électoral législatif. Le Parti communiste du Bénin (Pcb) et la Société civile dont le Front souverain ont reçu également la visite du président de l’Assemblée nationale dans le cadre de sa mission de médiation pour des élections législatives inclusives et pacifiques.
Th. C. N.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 967 fois