Le Programme d’action du gouvernement (Pag) a prévu l’électrification d’une centaine de localités grâce à l’énergie solaire, afin de donner corps à son ambition : « l’énergie pour tous ». Vendredi 15 mars dernier, la localité d’Adido dans la commune de Bonou, le tout premier site, a été mis en service par le ministre Dona Jean-Claude Houssou. Plus qu’une mise en service, ce fut plutôt la fête toute la nuit.

Vendredi 15 mars dernier, il est 20 heures 35. Commune de Bonou. Sous les applaudissements nourris des populations, les ministres en charge de l’Energie, Dona Jean Claude Houssou et du Commerce, Joseph Ahissou, depuis le local technique implanté sur le site expérimental du projet d’électrification solaire photovoltaïque implanté dans la localité, mettent en mode ‘‘On’’ pour faire jaillir la lumière dans le village d’Adido. L’instant est non seulement solennel, mais aussi historique. Pour les populations, notamment les personnes âgées, l’électrification de leur village avait tout l’air d’un rêve. Elles n’y avaient jamais pensé. Du moins pas avant un passé récent, où par le biais du ministre en charge de l’Energie, elles ont eu vent d’un projet du gouvernement visant à leur apporter, non seulement la lumière, mais aussi l’eau et, cerise sur le gâteau, la connectivité, voire des services postaux.
Joie. C’est aussi le même sentiment qu’ont manifesté natifs, cadres et autres élus de la localité. Le premier, le maire de Bonou, Julien Afohoungba. Au nom des populations, il a exprimé combien grande est l’émotion du Conseil communal de voir se concrétiser en quelques mois, ce projet que beaucoup prenaient pour utopique. Le député Paulin Gbénou, lui aussi originaire de la région, a indiqué que les ingrédients pour faire le développement sont en train d’être réunis à Adido. L’avènement de l’électricité rendra disponible l’eau potable et les voies d’accès sont en cours de réalisation, a soutenu le parlementaire pour qui, ces nombreuses réalisations à l’actif du président Patrice Talon méritent d’être saluées.
Pour le directeur général de l’Aberme, Francis Tchékpo, le gouvernement veut faire de l’énergie hors réseau une réalité et l’ouvrir au secteur privé.
« Il salue alors l’engagement et la bonne volonté des acteurs privés qui ont osé oser » pour que l’électrification d’Adido soit réalisée, sur financement privé. De quoi faire dire au ministre Joseph Ahissou que la transformation du Bénin est en cours et impacte toutes les régions du Nord au Sud.
« C’est un jour de grande joie. Que chacun se sente concerné par ce site, l’entretienne et en prenne soin », exhorte le ministre Dona Jean-Claude Houssou. En dehors d’Adido, explique-t-il, 99 autres sites seront implantés dans les autres localités du pays pour permettre aux populations, notamment des milieux défavorisés, de disposer de l’énergie. C’est un vœu cher au chef de l’Etat qui a décidé que 10% des 45 projets phares de son programme d’action soient consacrés à l’énergie, laisse-t-il entendre. A côté de l’énergie thermique qui connait de grandes réalisations, l’énergie solaire prend ainsi son envol, apprécie le ministre de l’Energie. L’ère des expositions aux lampadaires dans la localité est révolue, annonce le ministre qui rassure les populations quant aux multiples gains sur leur vie quotidienne. L’avènement de l’électricité permettra de créer plus d’activités génératrices de revenus, de chasser l’obscurité et de mieux assurer la sécurité des personnes et des biens, applaudit le ministre.

Au-delà de la lumière…

L’ambition du gouvernement ne se limite pas à la seule électrification des localités. Il faudra en plus leur assurer l’accès à l’eau potable et la connectivité wifi. A Adido, c’est désormais chose faite. A compter de ce jour, a assuré le directeur général de la Poste, Jonas Gbènameto, les populations d’Adido disposent d’un centre postal qui leur permettra d’effectuer toutes les opérations postales financières et services connexes. Pour en arriver là, il a fallu miser sur l’expertise et la compétence des équipes de Winch Bénin et Winch Uk, fait observer Fabienne Demol, vice-présidente exécutive de Total Eren. Encore plus heureuse, Olga Johnson, ambassadrice de Winch energy pour l’Afrique se satisfait de constater que sous le président Patrice Talon, le Bénin s’affiche au même rang que les nations qui ont adopté l’énergie solaire et en offre les avantages à leurs populations. « L’impact recherché est l’amélioration des conditions de vie des populations à travers l’accès à l’énergie. C’est un projet qui ne donne pas seulement accès à l’électricité, mais aussi à la connaissance. C’est important que les deux aillent de pair », note-t-elle. « L’accès à l’énergie sort les femmes de la précarité, par exemple aller chercher de l’eau sur de longues distances », se réjouit-elle.

Références techniques

Le site expérimental du projet d’électrification solaire photovoltaïque implanté dans la localité d’Adido dans la commune de Bonou est composé d’une centaine de panneaux solaires avec des batteries chargées grâce au soleil. Le système fonctionne 24 heures sur 24 et permet d’offrir aux populations de l’énergie à plein temps et pour toutes les capacités. « C’est de l’énergie propre sans diesel et le système 11 fonctionne très bien. On n’a pas lésiné sur les moyens et les technologies. Ce sont de robustes machines »,
assure Nicholas Wrigley, directeur général de Winch energy. Selon ses explications, le système mis en place à Adido a une durée de vie minimale de 35 ans.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 722 fois