En déplacement actuellement en Norvège, le ministre Romuald Wadagni prend des attaches structurantes et bénéfiques au développement du Bénin.

Mobiliser les investissements privés norvégiens au profit du Bénin et solliciter le concours des organismes publics norvégiens pour le financement et la réalisation des projets de développement du Bénin. Tel est l’objet principal de la visite du ministre de l’Economie et des Finances en Norvège, du 21 au 22 février. Cette visite s’inscrit dans la nouvelle dynamique du partenariat entre la Norvège et le Bénin, dynamique impulsée suite à la visite du chef de l’Etat dans ce pays en novembre 2018, ouvrant une nouvelle ère de coopération entre les deux pays. Et dont l’objet porte sur la diplomatie, la politique, l’économique, le commerce, le tourisme, ainsi qu’en matière de coopération universitaire et de recherches scientifiques.
Dès le premier jour de sa visite, ce jeudi 21 février, Romuald Wadagni a échangé avec
Dag-Inge Ulstein, ministre du Développement International du Royaume de Norvège, entouré des membres de son Cabinet. Lesdits échanges ont porté sur les atouts du Bénin, notamment sur son processus politique et démocratique, les réformes structurelles en cours dans le pays, la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, ainsi que les efforts du gouvernement visant à améliorer les conditions de vie des populations béninoises. Romuald Wadagni a axé son intervention sur les secteurs de l’eau, des énergies propres, de l’agriculture, de la transformation des produits locaux béninois à l’exportation, du développement de l’entrepreneuriat local. Autant de secteurs clés de l’action gouvernementale. Il a souligné les efforts de l’Exécutif béninois pour atteindre l’Objectif n°6 en matière d’accès à l’eau potable, d’ici 2021, bien avant l’échéance de 2030 fixée par les Nations Unies.

La Norvège aux côtés du Bénin

Affichant la disponibilité du gouvernement norvégien à soutenir le Bénin dans ses efforts, le ministre norvégien du Développement International, n’a pas moins salué les performances du Bénin, insistant sur la priorité également accordée par son pays aux ODD. L’admission du Bénin au Programme « Oil for Development » de l’Agence norvégienne de coopération au développement (Norad), dira-t-il, ouvre davantage de perspectives de coopération entre les deux pays, dont la modernisation des réseaux de distribution électrique et d’appui à l’entrepreneuriat local au Bénin.
Toujours au cours de la même journée, le ministre de l’Economie et des Finances béninois a eu des échanges avec Brage Baklien, Secrétaire d’Etat auprès du ministre norvégien des Finances. Leur séance de travail a porté sur les opportunités de financement offertes par le Fonds souverain norvégien (Government Pension Fund Global), souvent appelé « Fonds pétrolier » dont la crédibilité est attestée par des structures internationales comme Standard & Poors and le Fonds Monétaire International (FMI). D’une valeur de marché actuelle d’environ 8 318 milliards NOK, soit 840 milliards d’euros, ledit Fonds est présent dans 72 pays dans le monde entier avec des placements dans des actions internationales, des titres à revenu fixe et l'immobilier.
Romuald Wadagni poursuit son séjour norvégien, ce jour, par des rencontres avec le directeur général de la Norad, le responsable du Fonds norvégien d’investissement dans les pays en développement. Il aura également une rencontre de travail avec les acteurs du secteur privé norvégien.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 923 fois