La Haute école de commerce et de management (Hecm) poursuit ses efforts d’édification d’infrastructures modernes pour ses étudiants. Ceux de Bohicon, depuis le mardi 19 février dernier, ont un campus moderne et tout neuf. Le joyau, fruit de l’investissement personnel du promoteur, le député Bonaventure Natondé Aké, a été mis en service devant des milliers d’étudiants et en présence d’autorités politico-administratives et religieuses. Et de six pour l’école leader, dira-t-on désormais.

Leader dans la qualité de l’enseignement et les rendements scolaires, la Haute école de commerce et de management (Hecm) s’impose aussi par le caractère attrayant du cadre d’études mis à la disposition de ses apprenants pour en faire des professionnels accomplis. Après la construction et la mise en service des sites de Jéricho, Akpakpa, Porto-Novo, Parakou et Abomey-Calavi, c’est désormais au tour de Bohicon de bénéficier d’un campus aux normes internationales qui fait le charme de la ville carrefour et la fierté du promoteur de Hecm, Bonaventure Natondé Aké.
L’infrastructure se dresse, majestueuse, avec ses couleurs harmonieuses. Un joyau architectural, voire artistique, trônant dans un décor verdoyant. Cette verdure vient accompagner la traditionnelle couleur verte pomme de l’école dont le charme ne laisse pas indifférent.
Dr Bernardin Dossa, directeur des études sur ce campus, expliquera alors qu’à travers ses nombreux investissements, Hecm s’inscrit dans le respect des normes internationales et des prescriptions du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. « En dotant la ville carrefour de ce nouveau campus, l’honorable Aké Natondé offre un cadre d’instruction et d’éducation adéquat aux apprenants du département du Zou et de ses environs, facilite l’accès au savoir à ces derniers, mais également, augmente la capacité de mobilité des étudiants qui désormais disposent d’un espace supplémentaire pour leur épanouissement », indique-t-il.
Sidéré, le maire de la ville, Luc Atrokpo, l’est aussi. « L’homme passe, mais ses œuvres demeurent », lance-t-il, pour reconnaître au promoteur de l’école son engagement pour une cause noble, celle d’un enseignement de qualité. L’avènement de ce campus est à marquer d’une pierre blanche, préconise l’élu. Au-delà des performances physiques, le professeur Dodji Amouzouvi, représentant le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, salue l’engagement de cette école qui, mieux que bien autres, s’est inscrite dans la logique de l’accompagnement des réformes dans le secteur. Pour lui, « Hecm demeure leader » et devrait conserver cette place à travers la tenue académique, scientifique et même sociale de ses étudiants. Sur eux, Dodji Amouzouvi mise fort pour que soit rentable l’investissement fait par le promoteur pour leur formation.

Se former dans le confort

Modeste, ou peut-être trop ému lui aussi, Aké Natondé n’aura pas grands mots quand viendra son tour de parole. « Nous continuerons comme par le passé de nous battre parce que l’avenir dépend de la qualité de l’éducation », laisse-t-il entendre. Pour lui et pour l’ensemble de ses collaborateurs, « Hecm, dans l’univers des établissements privés d’enseignement supérieur, veut rester une école forte, fidèle à sa vocation humaniste de transmission du savoir et ouverte sur les réalités du temps et de l’espace ». L’école leader se veut aussi capable de relever les défis de l’avenir.
Il s’agit en premier lieu du défi de l’emploi en permettant à beaucoup de jeunes d’accéder aux études supérieures et mieux les préparer au marché du travail. Ensuite, le défi de la compétitivité en donnant aux apprenants une formation de qualité. Enfin, le défi du bien-être en favorisant, non seulement une instruction de qualité, mais aussi, en y intégrant la formation morale, éthique de même qu’en veillant à la santé physique et psychologique des apprenants. Autant de qualités qui font, depuis vingt ans, la réputation de l’école leader, qui s’est imposée dans l’enseignement supérieur au Bénin avec, chaque année, de meilleurs résultats. De quoi faire la fierté de Majorette Adandé, étudiante en Gestion des ressources humaines et de ses camarades pour qui, « la meilleure formation se donne à Hecm ».
Les députés Gildas Agonkan, Boniface Yéhouétomè, le préfet du Zou et bien d’autres autorités religieuses ont assisté à l’inauguration de ce campus dont l’autre temps fort aura été la coupure du ruban symbolique suivie de la visite des locaux par les autorités présentes. Toute la nuit, les étudiants de Hecm venus des autres campus du pays ont chanté et dansé aux côtés de grands noms de la musique béninoise.
-----------
Le site de Hecm Bohicon est érigé sur un domaine de 400 m² et comporte un bâtiment à trois niveaux, une paillote de repos, un podium entièrement équipé de jeux de lumière, un terrain de sports multi fonction, une guérite, deux parkings et des espaces verts.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1328 fois