Le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, José Didier Tonato, a procédé, ce mardi 19 février à Cotonou, à l’installation des sept membres du Conseil national d’aménagement du territoire (Cnat). Organe délibérant de l’Agence nationale d’aménagement du territoire (Anat), ils y contribueront à mettre en œuvre les stratégies pour un développement équilibré et durable de l’espace national.

Les sept membres du Conseil national d’aménagement du territoire (Cnat) sont entrés dans la plénitude de leurs attributions, après leur installation hier par José Didier Tonato, ministre du Cadre de vie et du Développement durable. Pinto Adam, Hervé Hêhomey, Armand Agbo, Omar Maïga Idrissou Mamoudou, Abasse Olossoumaré, Victorien Dossa Kougblénou et Luc Sètondji Atrokpo sont investis des « pouvoirs les plus étendus » pour prendre, en toutes circonstances, les mesures nécessaires à la bonne gestion de l’Agence nationale d’aménagement du territoire (Anat).
Les membres du Cnat proviennent de la Présidence de la République ; des ministères en charge de l’Aménagement du territoire, du Plan, des Infrastructures, des Finances, de la Décentralisation et de l’Association nationale des communes du Bénin (Ancb). « C’est là l’expression de la volonté du gouvernement de construire le développement de nos territoires, dans un élan de partenariat renforcé avec les communes », apprécie le ministre du Cadre de vie. Il souligne que le Conseil, dans son fonctionnement, peut faire appel à toute personne ressource en fonction des dossiers à étudier. Les universitaires, les acteurs du secteur privé, les hauts responsables de diverses institutions et autres acteurs pourront être sollicités, indique José Didier Tonato.
Le Conseil national d’aménagement du territoire a pour vocation majeure de jouer le rôle de plateforme intersectorielle de débats, de propositions et de mise en cohérence spatiale de l’action publique d’une part, et de conseil d’administration en définissant les grandes orientations à donner à l’Anat d’autre part.
Créée par le gouvernement par décret n°2018-490 du 17 octobre 2018, conformément à l’article 30 de la loi n°2016-06 du 26 mai 2016, l’Agence nationale d’aménagement du territoire a pour mission d’élaborer et de coordonner la mise en œuvre de la politique et des stratégies pour un développement équilibré et durable de l’espace.

Rôles

Le directeur général de l’Agence nationale d’aménagement du territoire, Bodourin Salomon Okiri, précise que le Cnat est chargé, entre autres, d’adopter les plans stratégiques et le programme pluriannuel d’actions et d’investissements en matière d’aménagement du territoire, d’émettre un avis sur toute politique sectorielle ou stratégie de développement susceptible d’influencer l’aménagement de l’espace national préalablement à son adoption par le gouvernement, d’approuver les projets de budget annuels de l’agence, d’examiner ses rapports d’activités. Le Conseil jouera également un rôle prépondérant dans la mobilisation des ressources permettant d’exécuter les missions et l’adoption des règles de gouvernance. De plus, il mènera divers plaidoyers auprès de l’Exécutif pour une meilleure visibilité de l’agence.
« La tâche semble immense et les défis nombreux », laisse entendre le ministre, procédant à l’installation des membres du Cnat. Cependant, José Didier Tonato dit être convaincu, au regard de la qualité des personnalités qui le composent, que les objectifs fixés à ce creuset seront pleinement atteints et que son action impactera positivement et durablement le développement de la nation. Pour ce faire, le soutien de son département ministériel et celui de tout le gouvernement ne seront pas marchandés, assure-t-il.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 764 fois