Le Conseil des ministres du mercredi 23 janvier a décidé de la nomination à la Chambre de commerce et d'industrie du Bénin (Ccib) d’un administrateur provisoire en la personne d’Alain Hinkatin. Une décision subséquente à l’expiration du mandat des organes actuellement en place à compter de ce jeudi 24 janvier.

« Le ministre de l’Industrie et du Commerce avait rendu compte au Conseil des ministres du 25 juillet 2018, de la non-adoption par l’Assemblée consulaire, des travaux du comité technique créé dans le cadre de la révision des statuts et du règlement intérieur de la Chambre d’industrie et du commerce. En prenant acte de ce rapport, le Conseil avait mis en place un groupe de travail chargé de faire des propositions de réforme statutaire à mettre en œuvre avant l’organisation des élections consulaires ». C’est par cet extrait que le ministre en charge de la Culture Oswald Homeky a introduit les raisons pour lesquelles le gouvernement a décidé de nommer Alain Hinkatin, administrateur provisoire de la Ccib.
De ces explications, on retiendra que ces réformes visent à corriger les dysfonctionnements et contre-performances relevés dans la gestion de l'institution consulaire, en procédant entre autres, à une relecture des textes qui la régissent. « Les projets de nouveaux textes se rapportent aux propositions relatives à la représentativité des acteurs économiques, au processus électoral, au mode de fonctionnement des organes statutaires ainsi qu'aux modalités de mise en œuvre de la réforme », a indiqué le ministre au cours de son point de presse. Pour ces raisons, le Conseil des ministres a décidé de mettre sur pied une administration provisoire, pour finaliser pendant une phase transitoire, la réforme statutaire et faire tenir les élections conformément aux nouveaux textes qui seront adoptés. Un Comité de supervision de la transition a été également mis en place pour veiller à la bonne conduite des opérations, dans le respect de la feuille de route établie.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1440 fois