La Commission électorale nationale autonome (Céna) est en possession de la liste électorale qui lui servira de support pour l’organisation des élections législatives d’avril 2019. Les responsables du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) la lui ont transmis à son siège, mercredi 16 décembre.

La loi 2018-31 du 9 octobre 2018 portant Code électoral en République du Bénin impose au Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) de mettre la liste électorale à la disposition de la Commission électorale nationale autonome (Céna). C’est à cette obligation du législateur que le président du Cos-Lépi, Janvier Yahouédéou, avec à ses côtés les autres membres de l’institution et les responsables de l’Agence nationale de traitement (Ant) ont satisfait au siège de la Céna. Cette mission, il semble l’avoir accomplie avec un sentiment de grand soulagement. On comprendra de ses mots que le Cos-Lépi a bataillé dur pour assurer les opérations d’apurement, de correction et de mise à jour du fichier électoral national. « Une version optimale de la Lépi prête à être utilisée pour les prochaines élections fixées au 28 avril », se réjouit, le président du Cos-Lépi.
Au plan quantitatif, explique Janvier Yahouédéou, « la liste électorale permanente informatisée extraite du fichier électoral national nous amène à 5.037.785 électeurs contre 4.746.348 en 2016. Ce nouvel effectif de la Lépi intègre les nouveaux majeurs en référence à la date du 28 avril retenue pour la tenue des élections législatives ». Au plan qualitatif, poursuit-il, la nouvelle liste répond aux critères légaux, notamment ceux relatifs à la sincérité, en raison de la rigueur observée dans le processus de collecte, de traitement, d’apurement, de correction, de mise à jour et d’actualisation des données, de l’exhaustivité, de la transparence… La phase à suivre, selon lui, c’est l’impression des cartes d’électeurs aux nouveaux majeurs ainsi que des duplicatas aux citoyens qui ont déclaré avoir perdu les leurs. « Le gouvernement a pleinement joué sa partition », salue le président du Cos-Lépi au terme de son intervention.
Intervention à l’issue de laquelle, sous les ovations des acteurs présents, il transmettra la liste au président de la Céna, Emmanuel Tiando. Mais les choses n’en resteront pas là. Le bras technique du Cos-Lépi qu’est l’Ant a offert une démonstration de la fiabilité de la liste transmise. Le premier électeur pris sur le volet, c’est le président de la Céna en personne. Une fois les informations le concernant entrées dans la base de données, sa photo, son poste de vote et toutes les données le concernant s’affichent systématiquement. L’exercice s’étend à un autre commissaire, puis à trois autres électeurs choisis à la volée. A chaque fois, le résultat s’affiche, nickel. De quoi rassurer le président de la Céna de la fiabilité de la liste à lui transmise. Malgré cette démonstration, Emmanuel Tiando reste prudent. S’il y a un pépin à ce niveau, prévient-il, ce ne sera pas de la faute de son institution, mais de celle du Cos-Lépi, avertit-il. Mais, il s’est réjoui de voir l’institution satisfaire aux exigences des articles 6 et 19 du Code électoral. Laquelle, selon lui, a abattu un travail important et s’est acquittée de la part de mission qui lui revient. « Notre préoccupation majeure, c’est de faire en sorte que tout se déroule bien », indique-t-il, avant d’exhorter les acteurs à jouer chacun sa partition pour la clarté et la transparence du processus. « Nous attendions la liste pour finaliser notre chronogramme », déclare alors Emmanuel Tiando, heureux de voir franchi ce pas de géant vers l’organisation du scrutin. « Les inquiétudes peuvent être dissipées quant à l’organisation du scrutin. La Céna est déterminée à jouer sa partition dans les conditions de transparence et de paix », assure-t-il.

Les électeurs de la Lépi sont répartis de la manière suivante :

Nombre d’électeurs au plan national : 5.037.785 (4.746.348 en 2016)

Nombre d’électeurs
par Département :

 Alibori : 397.414
 Atacora : 330.283
 Atlantique : 773.129
 Borgou : 571.284
 Collines : 342.742
 Couffo : 331.402
 Donga : 221.631
 Littoral : 412.987
 Mono : 258.904
 Ouémé : 614.490
Plateau : 289.501
 Zou : 448.632
 Pays étrangers : 45.386

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 2151 fois