La Banque d’investissement et de développement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bidc) a accordé deux prêts au Bénin, l’un pour financer les projets de construction d’adduction d’eau villageoise (Aev), l’autre pour le raccordement du réseau électrique dans plusieurs localités rurales. La cérémonie de signature des accords de prêts a eu lieu, ce mercredi 19 décembre, à la salle de conférence du ministère de l’Economie et des Finances.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, et le président de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (Bidc), Bachir Maman Ifo, ont signé deux accords de prêts ce mercredi.
Le premier d’un montant de 23,8 milliards de francs Cfa vise à financer 44 projets d’Adduction d’eau villageoise (Aev). Le second relatif au projet d’alimentation en électricité dans 11 départements pour desservir 100 localités du Bénin par les réseaux centralisés est d’un montant de 18,2 milliards F Cfa. Environ 200.000 Béninois auront accès à l’eau potable et plusieurs localités seront électrifiées d’ici 2019. De quoi réjouir le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni. Dans son intervention, ce dernier a salué la célérité avec laquelle le président de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao a finalisé ces deux accords de financement dont la signature a eu lieu en présence des cadres de la Bidc, du ministre de l’Energie Jean-Claude Houssou et du secrétaire général du ministère de l’Eau et des Mines. A en croire le président de la Bidc, Bachir Maman Ifo, cette signature d’accords confirme la qualité de la coopération entre le Bénin et la Bidc. Mieux, les projets visés s’inscrivent dans les actions du gouvernement pour améliorer les conditions de vie des populations rurales par la construction de nouveaux systèmes d’Aev, la réhabilitation des réseaux électriques et des infrastructures existantes…
« Pour terminer l’année, on n’aurait pas rêvé mieux… », a affirmé le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni. Il soutient que la célérité observée dans la signature des deux accords témoigne du crédit dont le Bénin bénéficie de la part de la Bidc. Le ministre de l’Economie et des Finances a informé que le Bénin mettra tout en œuvre pour que ces deux accords soient mis en vigueur dans les meilleurs délais et que toutes les formalités administratives soient engagées. Il a rassuré, par ailleurs, le président de la Bidc et sa délégation que la mobilisation de la contrepartie de l’Etat béninois sera effective pour qu’effectivement dans un an, quand ils reviendront à Cotonou pour signer d’autres accords de prêts, ils puissent inaugurer ces infrastructures et s’apercevoir au moins que 200.000 Béninois ont eu de l’eau potable grâce à ce projet.
Quant à l’énergie, Romuald Wadagni souligne qu’au-delà d’apporter la lumière aux populations agricoles, c’est aussi offrir la capacité aux exploitants agricoles de pouvoir développer de petites unités de transformation des produits. C’est aussi régler définitivement les déficits en énergie rurale et contribuer en conséquence à la croissance globale du Bénin en réglant l’un des handicaps au développement.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2851 fois