Kea Médicals, une application web pour assurer la traçabilité du circuit médical des patients, est le produit d’une start-up béninoise retenue par le Fonds d'innovation pour les accélérateurs d'écosystèmes numériques, un fonds détenu par la Gsma, l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie mobile qui fait chaque année un casting rigoureux pour retenir les meilleures solutions numériques.

Managée par Dr Arielle Ahouansou, Kea Médicals, une application qui révolutionne le système de santé en Afrique, est du lot très sélect de 11 nouvelles entreprises, la troisième cohorte, retenues en décembre 2018, suite à un casting très rigoureux. Médecin, sa créatrice a mis au point une application révolutionnaire via une plateforme internet qui intègre parfaitement la dynamique e-santé. Elle permet en effet de centraliser les informations médicales d’un patient sur une base de données en ligne, de sorte à les rendre accessibles aux hôpitaux et aux médecins, où qu’ils soient de par le monde. Celui qui y souscrit dispose d’un compte qui renseigne sur son groupe sanguin, ses antécédents médicaux, ses allergies, les affections dont il souffre couramment, et les personnes à contacter en cas d’urgence. Ces bases de données centralisées permettent de retracer le dossier d’un patient facilement et rapidement.
Génial, ne peut-on s’empêcher d’exulter, lorsqu’on prend connaissance d’une telle plateforme qui, depuis son lancement, compte déjà 50 000 personnes enregistrées, dont 7 000 patients actifs et 1 700 médecins, basés au Bénin et dans plusieurs autres pays d’Afrique de l’Ouest. Ce n’est pas pour rien donc que la ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, s’est particulièrement intéressée à cette start-up.

Innovant !

Et pour cause, elle est le modèle-type de l’innovation recherchée en la matière, mais, aussi son caractère fonctionnel et accessible séduit. Car, «À partir des informations fournies, on attribue au souscripteur une identité médicale universelle sous la forme d’un QR, code imprimé sur un bracelet ou sur un patch à coller sur son smartphone, que celui-ci peut emmener partout», renseigne Dr Arielle Ahouansou. Ceci étant, les médecins n’ont plus qu’à scanner le code pour accéder au dossier médical du patient pris en charge.
Kea Médicals permet également de consulter un médecin à distance ou de prendre rendez-vous avec le praticien le plus proche de chez soi via la plateforme. C’est l’un des must de l’écosystème numérique du Bénin qui, sous la dynamique d’Aurélie Adam Soulé Zoumarou, révèle le génie béninois au plan international. C’est la preuve que sous sa férule, le ministère de l’Economie numérique et de la Communication mène une noble bataille en s’investissant dans la promotion des start-ups dont le potentiel économique n’est plus à démontrer.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1955 fois