Le communiqué ci-dessous, signé du ministre d’Etat Pascal I. Koupaki, renseigne sur des initiatives (isolées) de célébration publique du chef de l’Etat. Preuve sans doute que le président Patrice Talon dispose de nombreux fans à travers le pays qui n’ont pas trouvé meilleure façon que celle-là de le lui faire savoir. Mais autre temps, autres mœurs, ils le feront à leurs risque et péril, car en dépit de leur flamme déclarée pour le chantre du Nouveau départ, ils devront en répondre, et pas de la façon qui leur plairait. C’est du moins le sens dudit communiqué qui met en garde contre toute expression populiste mettant en relief le président Talon, hors les périodes électorales l’impliquant. Du reste, c’est un engagement fort de Patrice Talon pendant la dernière présidentielle qui est ainsi honoré, lui qui a clamé haut et fort son dédain pour « la politique spectacle », et « le culte de la personnalité ». Il est, à l’évidence, resté égal à lui-même.


---------------------- COMMUNIQUE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE---------------------


Il a été constaté ce jour, mardi 11 décembre 2018, que des affiches propagandistes à l’effigie du Président de la République ont été posées à divers carrefours de la ville de Cotonou et environs.
Une telle initiative, assimilable au culte de la personnalité, est contraire à la démarche du Président de la République qui s’emploie à exercer ses fonctions avec humilité depuis son investiture le 6 avril 2016.
Aussi, la Présidence de la République demande-t-elle instamment aux initiateurs de retirer sans délai lesdites affiches et leur rappelle-t-elle qu’il est formellement interdit d’utiliser l’effigie du président de la République à ces fins, hors les périodes de campagne électorale l’impliquant, sur toute l’étendue du territoire national.
En tout état de cause, tout contrevenant à cette interdiction sera appelé à répondre de ses actes.

Cotonou, le 11 décembre 2018


Pascal Koupaki

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1745 fois