La fondation Friedrich Ebert vient d’outiller 35 nouveaux jeunes qui vont œuvrer socialement et politiquement pour opérer des changements qualitatifs dans la société. La cérémonie officielle de sortie de cette 5e promotion du programme ‘’Jeune leader du Bénin’’ a eu lieu hier à Cotonou.

La fondation Friedrich Ebert ne se lasse pas d’œuvrer pour l’enracinement de la démocratie et le bien-être social depuis 1993 qu’elle s’est installée au Bénin. C’est à ce titre qu’elle a initié depuis 2014 le programme ‘’Jeune leader du Bénin’’ qui s’investit dans la formation des jeunes au leadership afin de renforcer ses actions sur le terrain. Une formation qui permet aux jeunes bénéficiaires d’être mieux aguerris face aux défis de la démocratie. « Il y a eu un impact mesurable », s’est réjoui le directeur résident de la fondation Friedrich Ebert qui a salué l’engagement de cette promotion de laquelle il souhaite vivement que sortent de grands noms d’ici quelques années. Hans-Joachim Preuss fait savoir que ces 35 jeunes ont été sélectionnés à travers un processus transparent et ont suivi une formation fructueuse qui porte sur des thématiques telles que l’histoire politique du Bénin, les institutions du Bénin, le rôle du citoyen dans l’essor économique national et international…Le directeur résident martèle qu’il faut être certes des leaders mais des leaders qui doivent forger leur leadership pour impacter leur pays et le monde. Ce que va appuyer le député Guy Mitokpè, bénéficiaire de la première édition du programme, qui va ensuite leur demander de ne jamais tronquer la démocratie qui est une pierre angulaire pour l’épanouissement de toute cité. « La lourde mission est de garder le pays démocratique », précise-t-il. Au nom des 35 jeunes leaders, Alix Ahlonsou, tout en étant convaincue que la jeunesse béninoise a besoin de repères, a pris l’engagement de donner le meilleur pour être à l’image de ces nombreux jeunes qui bousculent déjà les choses afin de changer le monde. « Nous partons de cette formation prêts pour agir, prêts pour concrétiser le rêve béninois, prêts pour marquer notre temps d’un sceau indélébile », va-t-elle marteler. L’ambassadeur de l’Allemagne près le Bénin, Achim Tröster, s’est réjoui de la dynamique impulsée par la fondation au Bénin depuis des années. Ce qui, pour lui, fait que la démocratie est toujours vivante. Le ministre des Petites et moyennes entreprises et de la Promotion de l’emploi va saluer cette initiative de la fondation Friedrich Ebert qui permettra au Bénin de disposer d’une masse critique de leaders capables d’améliorer qualitativement la gouvernance dans tous les secteurs de la vie sociale au Bénin. Modeste Kérékou va les exhorter à plus d’ardeur dans leurs domaines respectifs pour apporter le plus vivement recherché. « Car le leadership se construit », conclut-il.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1676 fois