Les ministres sectoriels défilent, dès ce jeudi 15 novembre, devant la commission budgétaire de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude du projet de loi de finances, gestion 2019. Le bal sera ouvert ce matin par deux ministres : celui de l’Industrie et du Commerce, Serge Ahissou et le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané.

Ce dernier qui était devant les députés mardi dernier, pour présenter les grands axes du projet du Programme d’investissement public (Pip) gestion 2019 y retourne ce jeudi pour défendre, cette fois-ci, le projet de budget de son département ministériel, à l’instar de son collègue de l’Industrie et du Commerce. La même programmation prévoit dans l’après-midi de ce jour le passage de deux autres ministres en l’occurrence
Aurélie Adam Soulé Zoumarou en charge de l’Economie numérique et de la Communication et Adidjatou Mathys, chargée du Travail et de la Fonction publique. Elles donneront des précisions aux députés membres de la commission budgétaire sur le contenu de leurs budgets respectifs, les grandes actions et ambitions de leurs ministères pour l’année prochaine.
Cet exercice annuel de présentation de budget concerne tous les ministres du gouvernement ainsi que les présidents des institutions de la République. L’opération dure jusqu’au 27 novembre prochain. Les travaux vont se poursuivre des institutions dans la commission budgétaire parlementaire après le défilé des ministres et des présidents de la République en l’occurrence la Cour constitutionnelle, la Cour suprême, la Haute cour de Justice, le médiateur de la République, le Conseil économique et social (Ces) et la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac). Ensuite, les députés vont discuter de façon approfondie du projet de loi de finances gestion 2019 et initier des amendements pour tenir compte, dans la mesure du possible, des différentes recommandations formulées notamment par les centrales et confédérations syndicales ; les organisations de la Société civile, les acteurs du secteur privé et l’Association nationale des communes du Bénin (Ancb), qu’ils ont reçus en audiences publiques dans le cadre de l’étude du projet de budget général. Ces travaux de discussions budgétaires sont programmés pour les 6 et 7 décembre prochains. Ils seront sanctionnés par l’adoption des rapports spéciaux et du rapport général de la commission attendus pour le 17 décembre prochain. Le rapport général sera soumis en fin au vote des députés réunis en séance plénière avant la fin du mois de décembre prochain.

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1346 fois