Le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, a présenté aux députés ce mardi 13 novembre, le projet du Programme d’investissement public (Pip) gestion 2019 comportant 197 projets essentiellement sociaux, le tout pour un montant de 425,11 milliards F Cfa.

Le social et la mise en œuvre accélérée du Programme d’action du gouvernement (Pag) sont les deux grandes priorités inscrites au Programme d’investissement public (Pip) du projet de budget général de l’Etat gestion 2019. Il s’agit d’un Pip hautement social qui comporte 197 projets pour un montant de 425,11 milliards F Cfa. Le budget national contribue à hauteur de 194,11 milliards FCFA soit 45,66% pour le financement de 170 projets dont 105 exclusivement financés par ledit budget. Les ressources extérieures s’élèvent à 231 milliards F Cfa pour le financement de 92 projets. Le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, a dévoilé à la commission budgétaire, cette grande ambition que nourrit le gouvernement pour l’année 2019. Selon lui, parallèlement au budget général de l’Etat, il est prévu la réalisation de plusieurs projets en mode Partenariat public-privé (Ppp) et d’autres exécutés par le Fonds routier du Bénin et la Société des patrimoines immobiliers de l’Etat. Ce Pip qui constitue l’ensemble des programmes et projets prévus par l’Etat pour être exécutés au cours d’une période donnée traduit la volonté du gouvernement de renforcer les programmes sociaux qui impactent le quotidien des populations, témoigne
Abdoulaye Bio Tchané. Il s’agira de poursuivre la mise en œuvre des politiques et stratégies de renforcement du capital humain, d’assurer la poursuite et à l’achèvement des chantiers en cours notamment les routes, Btp. Le Programme d’investissement public contribuera également à renforcer et à accélérer le développement local et l’autonomie énergétique, détaille le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, à la faveur d’un point de presse qu’il a animé à l’issue de sa présentation aux députés. A l’en croire, un accent particulier est également mis sur le Pag dont certains projets phares ont déjà démarré en 2018. Le gouvernement entend mettre le pied sur l’accélérateur dans la réalisation de ces projets phares concernant certains secteurs clés notamment l’eau, l’électricité, les infrastructures, l’environnement, l’éducation et la santé. « Nous aurons plus de routes, nous allons étendre l’accès à l’eau potable à beaucoup plus de nos compatriotes. Nous donnerons à manger à beaucoup plus d’enfants dans nos écoles à travers les cantines scolaires. Notre pays fera un grand pas vers l’autonomie énergétique; et nous construirons plus de salles de classe et d’hôpitaux », promet avec assurance le ministre d’Etat pour 2019.

Deux centrales thermiques

Toujours au titre des investissements publics, le Pip 2019 prévoit la poursuite et l’achèvement du projet de construction de la centrale thermique de 120 Mégawatts à Maria-Gléta dans la commune d’Abomey-Calavi; la construction d’une autre centrale thermique de 136 Mégawatts, toujours à Maria-Gléta mais en mode Ppp et la mise en œuvre du  Projet assurance pour le renforcement du capital humain (Arch) dont la phase pilote a déjà démarré avec la confection très bientôt de pièces d’identité nationale à un groupe cible de plus de 350 000 personnes. A tout ceci, Abdoulaye Bio Tchané ajoute la réalisation du Projet d’assainissement pluvial de la ville de Cotonou pour un montant de plus de 238 milliards F Cfa.  Le secteur eau est également bien loti avec plusieurs projets. Ici, le ministre d’Etat chargé du Développement et du Plan cite entre autres le Projet d’eau potable en milieu rural et assainissement en milieu urbain (Peprau), le Projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable des villes de Cotonou, Parakou, Dassa-Zoumè, Savè, Glazoué et environs ainsi que les Programmes Aqua-vie et Omidelta et le Programme d’amélioration des systèmes d’approvisionnement en eau potable dans 69 villages du Bénin. Tous ces projets entreront dans leur phase active en 2019, assure Abdoulaye Bio
Tchané. Il n’oublie pas les autres projets non moins importants également inscrits au Pip 2019. Il s’agit notamment de la réhabilitation du Parc national de la Pendjari ; la réalisation du Programme des villes durables ; la poursuite du Projet asphaltage, la construction de bâtiments administratifs et d’infrastructures sociocommunautaires et le projet de télévision numérique et terrestre.
Par ailleurs, le gouvernement consacrera 20 milliards F Cfa à la réalisation des  pistes rurales en vue de faciliter l’écoulement des produits agricoles et les échanges commerciaux, informe Abdoulaye Bio Tchané qui salue les députés pour la qualité de leurs interventions et la pertinence de leurs idées développées lors du débat budgétaire au titre du Pip 2019.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1295 fois