Le séjour du président de la République en Norvège a été l’occasion de s’entretenir avec des investisseurs sur les opportunités qu’offre le Bénin et plus généralement le continent africain. Mais c’est surtout la transformation en cours au Bénin que le président Patrice Talon a vantée comme une chance à saisir.

Après ses entretiens avec les autorités au plus haut niveau de l’Etat norvégien, notamment le premier ministre et chef du gouvernement Erna Solberg, et sa majesté Harald V, roi de Norvège, le président Patrice Talon, invité d’honneur du huitième Sommet nordique et africain des affaires (Nordic African Business Summit), s’est adressé au monde des affaires de ce pays. Le chef de l’Etat a saisi cette occasion pour présenter le Bénin et surtout la vision de ses dirigeants actuels. Il leur a révélé que le Bénin est un pays dans lequel des réformes extraordinaires sont en cours. « J’ai dit au premier ministre que je ne suis venu demander rien du tout, mais un peu d’attention, d’observer le Bénin, de constater combien ce pays est en train de changer à l’instar de certains pays d’Afrique », a déclaré le président de la République. Ces changements, détaille-t-il, sont perceptibles en matière de gouvernance, de transparence, de sérieux, d’ordre, d’assainissement de la justice et de la santé…
Pour le président Patrice Talon, « il est impératif pour nous de nous révéler autrement à nous-mêmes, puis de révéler autrement nos pays aux autres ». Le Bénin est un pays-référence en Afrique de l’Ouest, poursuit-il. « C’est la porte d’entrée des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest qui constitue l’un des plus grands marchés intégrés d’Afrique », enchaîne-t-il. En somme, soutient le chef de l’Etat, les opportunités sont immenses et il est intéressant d’investir en Afrique. Aussi, nourrit-il l’espoir « que dans quelques années, le Bénin sera peut-être le premier partenaire africain de la Norvège ».

Investir au Bénin

La présentation des opportunités qu’offre le Bénin ne s’est pas limitée à la seule intervention du chef de l’Etat. Une table ronde, organisée durant le huitième sommet nordique et africain des affaires a permis à Jean-
Baptiste Satchivi, président de la Chambre du commerce et d’industrie du Bénin (Ccib), représentant les opérateurs économiques, de rassurer les investisseurs norvégiens. Pour lui, ils ont tout intérêt à fouler le sol béninois pour leur business. Le président de la Ccib a notamment mis en exergue l’attrait du pays, ses atouts et bien d’autres opportunités. Comme lui, José Pliya, directeur de l’Agence nationale pour la promotion du patrimoine et le développement du tourisme (Anpt), a passé en revue les attraits et opportunités touristiques du Bénin devant les investisseurs norvégiens. Les actions prévues dans le secteur touristique, la construction de nouveaux musées, ont été exposées pour montrer au secteur privé norvégien que le Bénin actuel est une terre fertile pour accueillir et booster l’investissement privé.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 939 fois