L’affichage du fichier électoral national est effectif depuis quelques jours dans les villes de Bohicon et d’Abomey. Cependant, cette opération d’affichage de la Liste électorale informatisée a suscité visiblement très peu d’intérêt de la part des populations concernées.

Dans le cadre de son actualisation pour le compte des prochaines élections législatives, le Fichier électoral national (Fen) est rendu public et affiché dans tous les centres de vote depuis le 4 octobre sur toute l’étendue du territoire national. A Abomey comme à Bohicon, les lieux publics servant habituellement de centres de vote ont reçu les listes Lépi qui y sont bel et bien affichées. Les élus locaux et les chefs de village ou de quartier de ville ont reçu chacun leurs enveloppes sous plis fermés et contenant la liste des personnes en âge de voter dans les bureaux de vote installés sur leurs territoires de compétence. La liste des électeurs de chaque quartier est ainsi mise à la disposition des chefs de village ou de quartier de ville, sous la houlette des maires et chefs d’arrondissement pour être rendue publique afin que les réclamations nécessaires soient recueillies. Puis, ce sont ces chefs de quartier ou chefs de village qui sont commis pour l’enregistrement des réclamations exprimées en vue de la correction du fichier.
Les populations en âge de voter étaient conviées, au cours de cette opération, à « vérifier si leurs noms et autres informations les concernant sont bien écrits ; vérifier si son centre de vote lui est convenable pour demander un transfert ou non; informer des personnes décédées pour leur radiation du fichier électoral ».
A Abomey, au quartier Hounli et à Bohicon au quartier Zakpo jusqu’à mercredi 17 octobre, il était aisé de retrouver les listes affichées. Mais aucun citoyen autour pour consultation. C’est un désintérêt total. Situation identique dans les quartiers Vidolé à Abomey et Adamè-Ahito à Bohicon. Aucun visiteur n’a fait le déplacement pour la consultation des listes pendant trente minutes d’horloge.
Pourtant, le président du Cos-Lépi, Janvier Yahouédéhou, invitait il y a quelques jours les populations en âge de voter à aller consulter le Fichier électoral national (Fen) dans les centres de vote pour pouvoir faire des réclamations en vue de correction éventuelle.
Face à ce désintérêt affiché pour les listes, une prorogation du délai de l’opération et une sensibilisation plus accrue ne sont pas à exclure.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1553 fois