Le ministère du Travail et de la Fonction publique a procédé, ce jeudi 18 octobre, à la validation de son plan de décentralisation et de déconcentration, à la salle de conférence dudit ministère. Il s’agit à travers ce processus de localiser les politiques sectorielles du ministère et d’accélérer le développement local et l’atteinte des objectifs de développement durable.

Pour conduire le processus de validation du plan de décentralisation et de déconcentration du ministère du Travail et de la Fonction publique, le ministre Adidjatou Mathys a mis en place une équipe pluridisciplinaire constituée de cadres dudit ministère, composée d’un comité de pilotage et d’un pool de rédaction appuyé par des consultants ayant des expériences avérées en la matière.
Les travaux qui consacrent la validation du document du plan de décentralisation et de déconcentration (plan 2D) ont pour objectif de localiser les politiques sectorielles du MTFP et d’accélérer le développement local et l’atteinte des objectifs de développement durable. Les objectifs spécifiques visés par l’étude consistent à réaliser le diagnostic en lien avec la problématique de déconcentration et de décentralisation des attributions du ministère ; définir le cadre stratégique du plan 2D ; proposer le cadre institutionnel et organisationnel du secteur favorable à la déconcentration et à la décentralisation des attributions du ministère ainsi qu’un mode de transfert des compétences et ressources aux communes et au secteur privé ; proposer des mesures de mise en œuvre.
La validation dudit plan fait suite aux orientations données par le gouvernement et qui consacrent l’effectivité de la réforme de l’administration territoriale avec en toile de fond un niveau de déconcentration et de décentralisation avec pour objectif d’accélérer le processus de développement local. En effet, les transferts et les délégations de compétences et de ressources attendus des différentes administrations centrales restent difficiles à effectuer, limitant du coup la capacité d’actions des collectivités territoriales.
Le plan 2D est un outil d’accélération de la décentralisation et de la déconcentration qui permet aux ministères sectoriels de définir les actions précises à mener et les ressources à déployer en vue de parvenir à la répartition des fonctions entre les collectivités décentralisées et le secteur privé d’une part et entre les différents niveaux de l’organisation de l’administration d’autre part. Sa mise en œuvre exige que chaque ministère dispose et mette en œuvre son plan 2D en vue de faciliter la collaboration entre les communes et les ministères, dans le but d’une meilleure qualité des services fournis aux populations.
S’agissant du ministère du Travail et de la Fonction publique, la ministre Adjidjatou Mathys a relevé qu’un effort de déconcentration des attributions relatives à l’administration du travail à travers l’intervention des directions départementales s’observe. Mieux, le ministère, à ses dires, a procédé aux transferts de compétence en matière de gestion des ressources humaines des sous-secteurs de l’éducation, de la santé et de l’agriculture.
Le ministère en charge du Travail s’est donc inscrit dans une démarche proactive en vue de planifier le processus de transfert des compétences et ressources aux communes, dans le respect du principe de subsidiarité pour plus d’efficacité et de qualité dans les services rendus aux usagers de l’administration publique.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1978 fois