Le ministre de l’Energie, Jean-Claude Houssou, a effectué dans la soirée d’hier 16 octobre, une visite inopinée à trois gros consommateurs d’énergie électrique de Cotonou. L’objectif est de s’enquérir de leurs difficultés dans la fourniture de l’énergie électrique et d’y apporter des solutions adéquates.

La zone franche industrielle située à Sèmè a été la première descente du ministre de l’Energie et de sa délégation qui y sont allés constater le niveau de satisfaction de la société Huangyu, spécialisée dans la production de fer à béton de nuance 400. Le maire de Sèmè-Kpodji, Charlemagne Honfo, a manifesté sa joie de voir les autorités au plus haut niveau en charge de l’énergie, s’intéresser à ses clients au point de les visiter. « Cette visite n’a l’air de rien, mais c’est inédit », se réjouit-il. Il formule la doléance que le réseau électrique soit densifié dans cette zone où sont regroupées plusieurs sociétés, gros consommateurs d’énergie électrique. A sa suite, le président du conseil d’administration de la société Huangyu, Taofic Sofiano Akanni, n’a pas caché sa satisfaction pour la promptitude chaque fois renouvelée face à leurs doléances en matière de demande en énergie électrique. « Les promesses qui ont été faites chaque fois ont été honorées », affirme-t-il. Ce qui a permis aujourd’hui de redresser complètement la fourniture en énergie électrique de cette firme industrielle. Toutefois, il laisse entendre que le besoin est toujours permanent vu les ambitions à accroitre la production en fer. Le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, a réaffirmé la volonté du gouvernement de redorer le blason au secteur énergétique dont l’état des lieux n’était pas du tout reluisant à l’avènement du nouveau régime. « Il faut donc faire en sorte que les consommateurs soient satisfaits pour participer efficacement à la construction du Bénin », précise-t-il.

L’étape Scb, Sobebra

La délégation s’est ensuite rendue à la Société des Ciments du Bénin (Scb) pour le même exercice. Elle a été reçue par la directrice commerciale, Stéphanie Antar, qui a salué cette démarche du ministre Jean-Claude Houssou. Pour elle, c’est un signe d’encouragement et qui rassure les consommateurs de l’énergie électrique. « Cette démarche instaure désormais un climat de confiance entre l’Etat et les consommateurs de l’énergie électrique », affirme-t-elle. La dernière structure à bénéficier de cette visite du ministre de l’Energie a été la Société béninoise des brasseries (Sobebra). Tout en reconnaissant l’importance de l’énergie électrique dans la productivité, le directeur général de la Sobebra, sans langue de bois, a apprécié à sa juste valeur la qualité de la production de l’énergie électrique depuis 2016. Sébastien Yves-Ménager laisse entendre qu’avant l’arrivée du nouveau régime, il utilisait plus de 40% d’énergie autoproduite alors qu’elle est réduite aujourd’hui à 4%. « Le gouvernement a fait un effort louable pour apporter une solution fiable à la fourniture de l’électricité », se réjouit-il. Il explique les dispositions prises par cette structure dont il a la charge pour réduire la consommation en énergie électrique et orienter désormais les ressources financières supplémentaires vers la préservation de l’écosystème. Ce qui est une manière pour eux de jouer leur partition dans la protection de l’environnement aujourd’hui devenue un sujet crucial. Il a foi que dès les prochains jours, des solutions adéquates seront apportées aux doléances puisque le ministre n’a pas hésité à prendre cet engagement. Le directeur commercial de la Société béninoise d’Energie Électrique (Sbee), Raymond Okpéïcha, a reconnu les efforts de la Sobebra qui, affirme-il, est l’un des meilleurs payeurs de la Sbee. « A ce titre, il serait inadmissible de rester insensible à ses doléances », indique-t-il. Cette descente du ministre de l’Energie sur le terrain lui permet d’être davantage au parfum des différentes situations afin d’y apporter des solutions précises. Une visite guidée a été effectuée dans les locaux de ces trois sociétés et a permis au ministre Jean-Claude Houssou de toucher du doigt le fonctionnement de leurs installations très complexes qui ne peuvent marcher efficacement qu’avec l’énergie électrique.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1594 fois