Promue, en Conseil des ministres par décret n°2018-330 du 25 juillet 2018, présidente de la Chambre des comptes de la Cour suprême, la magistrate Ismath Bio Tchané Mamadou est désormais installée dans ses fonctions. Elle a prêté serment à la faveur d’une audience de la Cour suprême présidée ce jeudi 20 septembre, par le président de cette haute juridiction, Ousmane Batoko.

Présidente par intérim de la Chambre des comptes de la Cour suprême depuis le 1er juillet 2016, Ismath Bio Tchané Mamadou est désormais dans la plénitude de ses fonctions qui font d’elle le premier magistrat béninois en matière des comptes de l’Etat. Elle a prêté serment, ce jeudi 20 septembre, conformément aux dispositions de la loi n°2004-07 du 23 octobre 2007 portant organisation, attributions et fonctionnement de la Cour suprême.
Recevant ce serment, le président de la Cour suprême, Ousmane Batoko, a félicité Ismath Bio Tchané Mamadou pour sa brillante nomination qui n’est pas le fait du hasard. Cette promotion est le couronnement de près de trois décennies de dur labeur, de rigueur et d’engagement au profit du droit, de la justice avec une longue expérience en matière de justice financière, témoigne le président de l’audience de céans. Elle est toute méritée par la récipiendaire à cause de son riche et exceptionnel parcours professionnel doublé de certaines valeurs qu’elle incarne. Lesquels ont contribué en grande partie à cette nomination, révèle Ousmane Batoko. Très fier de cette promotion, le président de la Cour suprême a mis l’accent sur la place importante qu’occupe la Chambre des comptes de la Cour suprême dans l’Etat de droit, la lutte contre la corruption et l’impunité ainsi que l’équilibre social au Bénin. Laquelle est chargée, entre autres, selon le président de la Cour suprême, de juger les comptes des comptables publics ; contrôler les finances publiques ; recevoir les comptes de campagne des candidats à toutes les consultations électorales et de recevoir la déclaration sur honneur de tous les biens du président de la République, des ministres du gouvernement, des membres de institutions de la République et des autres personnalités de l’Etat nommées par décret présidentiel. Ousmane Batoko se dit d’ores et déjà assuré que la mission sera une réussite pour le nouveau président de la Chambre des comptes parce que connaissant bien la maison. Toutefois, il n’a pas manqué de lui prodiguer de sages conseils pour que les attentes soient vraiment comblées.
Mais avant l’installation de la récipiendaire par le président Ousmane Batoko, l’honneur a échu au procureur général près la Cour suprême de prendre ses réquisitions. Onésime Madodé se réjouit surtout de la fin d’intérim enfin à la tête de la Chambre des comptes, une structure stratégique dont l’importance n’est plus à démontrer dans l’édification d’une justice financière. Il a rassuré la présidente Ismath Bio Tchané Mamadou de la disponibilité et de l’engagement de tout le parquet général près la Cour suprême à l’accompagner pour le relèvement des nombreux défis de la Chambre des comptes de la Cour suprême à l’aune surtout de la mise en œuvre des réformes portées par la loi organique du 27 septembre 2013 relative aux lois des finances au Bénin.

Qui est Ismath Bio Tchané Mamadou ?

Née le 03 janvier 1962, Ismath Bio Tchané Mamadou est entrée dans le corps de la magistrature le 26 décembre 1988. Elle a fait ses premières armes par les fonctions de juge au Tribunal de première instance de Cotonou. Ismath Bio Tchané a été promue ensuite Agent judiciaire du Trésor du ministère de l’Economie et des Finances où elle a écrit l’une des plus belles pages de sa carrière professionnelle. Elle a occupé ce poste jusqu’au 2 mars 2009 où elle a été nommée conseiller à la Cour suprême puis présidente de la Section des collectivités locales au niveau de la haute juridiction le 31 décembre 2013. Ici, elle s’est fait très tôt remarquer par sa rigueur, son dévouement et son abnégation au travail, son sens du devoir et service public, par le président Ousmane Batoko qui l’a nommée, le 1er juillet 2016, pour assurer l’intérim de président de la Chambre des comptes après le départ à la retraite de Maxime Akakpo. Ismath Bio Tchané Mamadou a assuré ses fonctions jusqu’à sa confirmation à ce poste en Conseil des ministres du 25 juillet dernier, par le chef de l’Etat, sur proposition du président de la Cour suprême. C’est dire combien l’impétrante, qui a été élevée au grade de chevalier de l’Ordre national du Bénin en 2014, est depuis hier dans son marigot.

Th. C. N.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1563 fois